An area in north-central New Brunswick of approximately 20 km2, where tors are common, was found to be undisrupted by glaciation. The soils in this area are developed on grus and appear to be of pre-Wisconsin age. In both residual Podzolic and colluvial Brunisolic soils, gibbsite was found to be present in significant amounts. The gibbsite content in the clay fraction of the residual soil increased with depth whereas the reverse occurred in the colluvial soil.The evidence indicates that gibbsite could have formed in a climate similar to the present one and that it is not stable in the present soil environment due presumably to the presence of organic matter.Except for the presence of gibbsite in the clay fraction, the characteristics of the residual soil are similar to those of soils of similar texture of late Wisconsin age from the same province.

Une région dans le centre-nord du Nouveau-Brunswick d'environ 20 km2, où les tors sont communs, semble n'avoir pas été affectée par la glaciation. Les sols dans cette région se sont développés sur une arène granitique et semblent dater du pré-Wisconsinien. Dans les sols podzoliques résiduels et les sols brunisoliques colluviaux, on retrouve de la gibbsite en quantités significatives. La teneur en gibbsite de la fraction argileuse du sol résiduel augmente avec la profondeur alors que l'inverse se produit dans le sol colluvial.Il y a évidence que la gibbsite a pu se former sous un climat semblable à celui qui prévaut maintenant et qu'elle n'est pas stable dans l'environnement actuel du sol probablement à cause de la présence de matière organique.Si on fait abstraction de la présence de gibbsite dans la fraction argileuse, les caractéristiques du sol résiduel sont semblables à celles des sols de texture comparable dans la même province mais datant de la fin du Wisconsinien. [Traduit par le Journal]