Abstract

Penetrative deformation and granite intrusion in the northeastern Gander Zone, Newfoundland, represent a progressive Acadian event. Interference between ductile, strike–slip shearing along the southeastern margin of the Appalachian orogen and the emplacement of syntectonic granite diapirs results in the formation of a vertical, northeast–southwest strike–slip ductile shear zone where granites come to outcrop and a ductile strike–slip thrust zone where granites are absent at the surface. Sinistral movement along the vertical shear zone is compatible with recent palaeomagnetic models for the Appalachians and the British Caledonides. The constraints that the geologic model places on the symmetry of the Appalachian orogen in Newfoundland and the definition and extrapolation of the Gander tectonostratigraphic zone are discussed.

La déformation pénétrative et la mise en place des granites dans la partie nord-orientale de la zone de Gander, Terre-Neuve, représentent un événement progressif d'âge acadien. L'interférence entre le cisaillement ductile le long de la marge sud-orientale de l'orogène appalachien et la mise en place de diapirs granitiques syntectoniques mene à la formation d'une zone de décrochement ductile orientée NE–SO, là ou affleurent les granites et une zone de chevauchement laterale quand ceux-ci sont absents, à la surface.Le déplacement senèstre selon le décrochement s'accord avec des modèles paléomagnetiques recents pour les Appalaches et les Caledonides Britanniques. Les contraintes imposées par le modèle geologique quant à la symétrie de l'orogene appalachien à Terre-Neuve et la définition et l'extrapolation de la zone tectonostratigraphique de Gander seront discutées.