The Brandon Hills, formed during the deglaciation of southwestern Manitoba in Late Wisconsinan time, are usually mapped as end moraine, although glaciofluvial deposits are common and are responsible for some distinctive landforms. In the central and western part of the study area a series of subparallel ridges, composed of glaciofluvial deposits overlain by up to 5 m of till, are believed to have originated when sediments were deposited in a series of tunnels within or beneath the ice. Near the eastern end of the hills, a prominent ridge, 4 km long and up to 60 m high, exhibits many of the attributes of an esker. A smaller ridge on the south side of the hills is also esker-like in form.The pebble lithology of the till and of the glaciofluvial deposits is similar and is dominated by material derived from the Precambrian Shield and the Paleozoic outcrop belt to the northeast rather than from local shale bedrock. Dolomite in the till exhibits bimodal frequency distribution with the terminal grade < 0.062 mm.

Les collines de Brandon qui se sont formées dans la région sud-ouest du Manitoba pendant la période de déglaciation, vers la fin de l'époque Wisconsin, sont généralement figurées sur les cartes comme moraine terminale, bien qu'il s'y trouve des dépôts fluvio-glaciaires qui ont produit certaines formes distinctes de terrain. Dans les parties centrale et occidentale de la zone étudiée, une série de crêtes sub-parallèles sont formées de dépôts fluvio-glaciaires qui sont couverts jusqu'à 5 m de till. On estime que l'origine des crêtes remonte à l'époque où les sédiments furent déposés en une série de tunnels dans l'épaisseur de la glace ou en dessous. Près de l'extrémité orientale des collines une crête proéminente de 4 km de long ayant jusqu'à 60 m de hauteur présente de nombreuses caractéristiques de l'ös (esker). Une plus petite crête du côté sud des collines est aussi, par sa forme, semblable à un ös.Dans la zone étudiée, la lithologie des graviers du till et de ceux des dépôts fluvio-glaciaires est similaire, ces graviers étant composés principalement de matière dérivée du Bouclier précambrien et de l'affleurement de la ceinture paléozoïque vers le nord-est, plutôt que des lits de shale locaux. La dolomite dans le till présente une distribution de fréquence bimodale avec mesure terminale de < 0.062 mm.