A 4000 to 7000 m sequence of amphibolite-facies Archean layered gneisses in the Pakwash Lake – Lac Seul area of Northwest Ontario has been examined to determine its origin. The micaceous, relatively fine grained gneisses are concluded to be metasedimentary rocks. They were probably deposited from aqueous suspension as graded beds. The provenance of the detrital material was dacitic volcanics. Apparently there was little chemical alteration prior to metamorphism. An unmetamorphosed analog for these deposits is the volcaniclastic Eocene Ohanapecosh Formation in the Mt. Rainier area of Washington, U.S.A. Seventeen new chemical analyses are used to describe the rocks and decipher their origin.Similar rocks occur for at least 100 km east and west from the area of detailed study, suggesting a major sedimentary basin or series of basins in the area of the present English River Gneiss Belt.

On a examiné une séquence de quatre à sept mille mètres de gneiss stratifié du faciès de l'amphibolite datant de l'Archéen dans la région de Pakwash Lake – Lac Seul dans le nord-ouest de l'Ontario pour en déterminer l'origine. On conclut que les gneiss micacés à grains relativement fins sont des roches métasédimentaires. Elles ont probablement été déposées à partir d'une suspension aqueuse en lits granoclassés. Le matériel détritique provenait de roches volcaniques dacitiques. Selon toute apparence, il y a eu peu d'altération chimique avant le métamorphisme. La formation volcaniclastique d'Ohanapecosh, datant de l'Eocène dans la région du mont Rainier dans l'état de Washington, constituerait un dépôt analogue non métamorphisé. On a utilisé dix-sept nouvelles analyses chimiques pour décrire les roches et pour en déchiffrer l'origine.On rencontre des roches semblables sur au moins 100 km à l'est et à l'ouest de la région étudiée en détail, ce qui implique un bassin sédimentaire majeur ou une série de bassins dans la région où se trouve actuellement la zone des gneiss d'English River. [Traduit par le journal]