Abstract

The region of the Explorer spreading centre off Vancouver Island, British Columbia, has been studied through a marine geophysical survey. Earthquake epicentres located by three ocean bottom seismometers confirm that the boundary between the Pacific plate and the Explorer plate (the northern extension of the Juan de Fuca plate) at present lies along the Sovanco fracture zone, the Explorer ridge, and the Dellwood Knolls. The epicentres of earthquakes in this area as determined by the onshore seismic network are found to be subject to significant errors. The ocean bottom seismometers also have been used for a detailed seismic refraction line just to the north of the Explorer spreading centre employing explosives and a large airgun as sources. A preliminary analysis of the data indicates a fairly typical crustal structure but a shallow and low velocity mantle near the ridge crest, and illustrates the value of ocean bottom seismometers in oceanic refraction studies. A new geothermal heat flux probe was employed in this study that permitted repeated 'pogostick' penetrations without raising the instrument to the surface. Six profiles with a total of 112 penetrations provided valuable data on the nature of hydrothermal circulation in the oceanic crust. Eleven standard heat probe stations provided some restraints on the poorly known age of the oceanic crust along the margin. Seismic reflection profiles using a 3.5 kHz system, a high resolution pulser profiler, and a large airgun were used as aids in the interpretation of the seismic and heat flow data.

On a étudié la région du centre d'expansion Explorer au large de l'Ile de Vancouver en Colombie-Britannique à l'aide d'un levé géophysique marin. Les épicentres de séismes localisés par trois sismomètres installés dans le fond de l'océan confirment le fait que la limite entre la plaque du Pacifique et la plaque Explorer (l'extension au nord de la plaque Juan de Fuca) se trouve à présent le long de la zone de fracture de Sovanco, de la crête d'Explorer et des monticules de Dellwood. Les épicentres des séismes dans cette région tels que déterminés par le réseau sismique côtier semblent être entachés d'erreurs significatives. On a aussi utilisé les sismomètres sur le fond océanique pour un profil détaillé de sismique-réfraction juste au nord du centre d'expansion Explorer en utilisant des explosifs et de gros fusils à air comme sources. Une analyse préliminaire des données indique une structure de la croûte assez typique mais un manteau à faible profondeur et à basse vitesse près du sommet de la crête et illustre l'utilité des sismomètres de fond dans les études de réfraction océaniques. On a utilisé dans cette étude une nouvelle sonde pour le flux de chaleur géothermique qui permet des pénétrations répétées sans ramener l'instrument en surface. Six profils avec un total de 112 pénétrations ont fourni des données précieuses sur la nature de la circulation hydrothermale dans la croûte océanique. Onze stations de sondes thermiques standard ont fourni quelques limites aux âges mal connus de la croûte océanique le long de la bordure. On a utilisé des profils de sismique-réflexion avec un système de 3.5 kHz, un profileur à pulsation de grande résolution et un gros fusil à air pour aider à l'interprétation des données sismiques et thermiques. [Traduit par le journal]