The Pokiok Pluton is one of several granitic bodies in west-central New Brunswick. Highly deformed amphibolite facies metamorphic rocks in the vicinity of the pluton were previously considered to be the hornfelsed equivalents of Ordovician and Silurian strata in the aureole of the Devonian Pokiok granite.In this paper it is suggested that the highly deformed metamorphic rocks are not the result of Devonian hornfelsing but that they represent structural outliers of a pre-Lower Devonian and, by implication, pre-Middle Silurian fold belt. This belt displays features of a previously unrecognized orthotectonic zone in central New Brunswick.Several major faults have been reported which define a horst and graben pair. Movement occurred along the faults after the emplacement of the Pokiok Pluton, most of which now lies within the horst. Due to the uplift of the horst and its erosion in Carboniferous time, remnants of roof pendants of the metamorphic rocks have been structurally isolated from similar strata in the graben as well as from Cambro-Ordovician and Silurian rocks of lower metamorphic grade in the surrounding area.

Le pluton de Pokiok est l'une de plusieurs masses granitiques au centre-ouest du Nouveau-Brunswick. On a jusqu'ici considéré les roches métamorphiques très déformées du faciès amphibolite comme équivalant à des cornéennes provenant de strates ordoviciennes et siluriennes dans l'auréole du granite de Pokiok qui date du Dévonien.Dans cet article, on propose que les roches métamorphiques très déformées ne sont pas le résultat de la formation de cornéennes au Dévonien mais représentent des buttes témoins d'une chaîne plissée dont l'âge remonte avant le Dévonien inférieur et, par implication, avant le Silurien moyen. Cette chaîne montre des caractéristiques d'un zone orthotectonique jusqu'ici non reconnue au centre du Nouveau-Brunswick.On a relevé jusqu'ici plusieurs failles majeures qui définissent un horst et un graben. Il y a eu mouvement le long des failles après la mise en place du pluton de Pokiok dont la majeure partie se retrouve dans le horst. A cause du soulèvement du horst et son érosion au cours du Carbonifère, des lambeaux de roches métamorphiques provenant du toit ont été isolés structuralement des roches semblables dans le graben aussi bien que des roches du Cambro-Ordovicien et du Silurien de degré métamorphique moins élevé dans la région avoisinante. [Traduit par le journal]