Abstract

Measurements of temporal variations in the total geomagnetic field were made at sea on the Abyssal Plain off Nova Scotia, Canada, during 1972 and 1973 from specially designed magnetometers housed in moored surface buoys. Comparison between the simultaneous recordings from sea and land stations shows enhancement in the land recordings from 10 min to 2 h periods with a maximum value around 30 min period. The trend of this enhancement is similar to that observed between Sable Island and Dartmouth and supports the previous interpretation of the presence of a high conductivity structure under the continental shelf. Comparison between the recordings made at sea and on land during the total solar eclipse of July 10, 1972 shows a phase lag of 11 min in the recordings at sea. This phase lag seems to agree with the eastward migration of the totality during this time.

Des mesures de variations temporaires dans le champ total géomagnétique ont été faites en mer dans la plaine Abyssale de la Nouvelle Ecosse, Canada pendant l'année 72 et 73 à l'aide de magnétomètres spécialement conçus, montés sur des bouées amarrées. La comparaison entre les enregistrements simultanés des stations terrestres et en mer montre un haussement dans les enregistrements de 10 minutes à 2 heures avec une valeur maximum autour de 30 minutes. La direction (tendance) de cette augmentation est similaire à celle observée entre l'Ile de Sable (Sable Island) et Darmouth, et soutient l'interprétation précédente de la présence d'une structure de haute conduction sous la plateforme continentale. Une comparaison entre les enrégistrements faits en mer et sur terre pendant l'éclipse totale solaire le 10 juillet 1972 montre un décalage de 11 minutes dans les enrégistrements en mer. Ce retard (décalage) semble s'accorder avec la migration vers l'est de la totalité pendant cette période. [Traduit par le journal]