Feldsparphyric basalts commonly occur as a distinctive 'marker horizon' 300 to 500 m below the felsic volcanic units of many Archean greenstone belts. Within the Knee Lake greenstone belt, northern Manitoba, glomeroporphyritic basalts, characterized by large irregularly-shaped aggregates of plagioclase phenocrysts, occupy this stratigraphic position within the two lower-most volcanic cycles. A major chemical and/or tectonic break does not occur within the volcanic cycles, but rather, the chemical affinities of the Knee Lake volcanic rocks changes gradually (at a silica content of approximately 55%) from tholeiitic to calc-alkaline with increasing stratigraphic height. The accumulation of plagioclase phenocrysts suggests extensive crystal fractionation of the Knee Lake magmas. The gradual transition in affinity of the Knee Lake lavas from tholeiitic to calc-alkaline can be explained by near-surface fractionation under constant fO2 conditions.

Les basaltes à phénocristaux feldspathiques sont souvent présents comme horizon repère 300 à 500 m au-dessous des volcaniques felsiques de plusieurs ceintures archéennes de 'greenstone'. A l'intérieur de la ceinture de 'greenstone' de Knee Lake, au nord du Manitoba, des basaltes gloméroporphyriques caractérisés par des gros aggrégats de phénocristaux de plagioclase de formes irrégulières, occupent cette position stratigraphique dans les deux cycles volcaniques inférieurs. Il n'existe pas de coupure majeure au point de vue chimique et/ou tectonique à l'intérieur des cycles volcaniques mais on trouve plutôt une variation chimique progressive des roches volcaniques de Knee Lake (dont le contenu en silice est d'environ 55%); on passe d'une composition tholéiliqueà une composition calco-alcaline en montant dans l'échelle stratigraphique. L'accumulation des phénocristaux de plagioclase suggère une cristallisation très fractionnée des magmas de Knee Lake, La transition graduelle de la composition tholéitique à la composition calco-alcaline des laves de Knee Lake peut être expliquée par une cristallisation fractionnée près de la surface sous des conditions de fO2 constante. [Traduit par le journal]