The northern end of Juan de Fuca Ridge consists of a series of basement ridges and valleys, inundated with sediment except for the axis of most recent sea-floor spreading. This axis is associated with the western of two branches of the Brunhes magnetic anomaly. The eastern branch of the magnetic anomaly is associated with a largely sediment-covered ridge, apparently produced by spreading early in the Brunhes Epoch. The intervening negative anomaly is probably caused by reversely magnetized rocks older than 0.7 m.y. Basalts dredged from the region of the northern end of Juan de Fuca Ridge have compositions typical of low-potassium ocean ridge basalts. They differ from basalts reported from the southern part of Juan de Fuca Ridge which have higher K2O, TiO2, FeOT, and FeOT/MgO. This difference is compatible with the hypothesis that a mantle plume exists under the southern part of the ridge. Distribution of earthquake epicenters suggests that the Queen Charlotte Fault Zone presently extends south of Explorer Ridge to intersect Juan de Fuca Ridge at 49°N and that the Sovanco Fracture Zone no longer functions as a transform fault.

L'extrémité Nord de la Ride de Juan de Fuca est constituée d'une serie basale de rides et de vallées couverte de sédiments sauf à l'endroit de l'axe d'étalement de fond marin le plus récent. Cet axe est associé à la branche ouest des deux branches de l'anomalie magnétique de Brunhes. La branche est de l'anomalie magnétique est associée à une ride largement couverte de sédiments, ride apparemment produite par un étalement au début de l'époque Brunhes. L'anomalie négative intermédiaire est probablement causée par des roches plus vieilles que 0.7 m.a. et dont le magnétisme a été inversé. Des basaltes dragués dans la région de l'extrémité nord de la Ride Juan de Fuca ont des compositions typique des basaltes à faible potassium caractérisant les rides océaniques. Toutefois ces basaltes different de ceux de la partie sud de la Ride de Juan de Fuca qui ont des contenus plus élevés en K2O, TiO2, FeOT et un rapport FeOT/MgO plus élevé. Cette différence est compatible avec l'hypothèse qu'une plume de manteau existe sous la partie sud de la ride. La distribution des épicentres des tremblement de terre suggère que la Zone de Faille de la Reine Charlotte se prolonge actuellement au sud de la Ride de l'Explorateur jusqu'à son intersection avec la Ride de Juan de Fuca à 49°N et que la Zone de Fracture Sovanco n'agit plus désormais comme faille transformante. [Traduit par le journal]