Abstract

This paper essentially introduces a new statistical technique of data analysis together with a practical application. The technique is Correspondence Analysis and it is designed to extract the maximum information from a two dimensional array of positive numbers, such as the concentrations of various elements in several samples. It combines the advantages of R– and Q–mode analysis and also considerably reduces the problems encountered in the practical application of these techniques: Scaling problems and computer costs. The diagrams, which are produced by projecting at the same time samples and variables on the same plane with proper scaling, aid the interpretation of geological processes. The example that is discussed concerns the Bourlamaque batholith, where igneous differentiation and metamorphism have been clearly identified as the major factors controlling its geochemistry. The complete mathematical formulation is given since it has apparently never been published in the geological literature of North America.

Cet article voudrait présenter une nouvelle technique d'analyse des données en même temps qu'un exemple pratique. Cette technique est l'analyse des correspondances. Son but est d'extraire le maximum d'information possible d'un tableau de nombres positifs, tels que les teneurs en différents éléments de plusieurs échantillons. On y retrouve les avantages des analyses en mode R et Q et plusieurs de leurs inconvénients sont réduits tels que les problèmes d'unités et d'encombrement de mémoire de l'ordinateur. Les diagrammes qui résultent de cette technique, obtenus en projetant simultanément les échantillons (représentés dans l'espace des variables) et les variables (représentées dans l'espace des échantillons) sur le même plan, sont aptes à faciliter l'interprétation de processus géologiques. On discute en exemple le cas du batholite de Bourlamaque où la différenciation magmatique et le métamorphisme sont clairement identifiés comme facteurs principaux. La formulation mathématique complète est donnée puisqu'il semble que ceci n'ait jamais paru dans la littérature géologique nord-américaine.