Abstract

Fe2+/Mg and normative An/Ab ratios of 55 rocks of the Adirondack anorthosite–charnockite suite subdivide the compositional field in two domains; one without garnet (at low ratios) and one commonly with garnet (at high ratios). A similar subdivision is shown by 27 rocks of the Morin Complex. On the other hand, this subdivision is not valid for small anorthosite–charnockite complexes in the southern, Canadian, part of the Grenville Province, nor for the huge Nain (Labrador) anorthosite–adamellite massif.These different relations can be explained by: (1) formation of garnet during cooling under high confining pressure in the southern part of the Grenville Province, the size of the anorthosite–charnockite body determining the rate of cooling and (2) cooling of the Nain massif under lower confining pressure.

Une série de 55 analyses chimiques de la suite anorthosite–charnockite des Adirondacks se divise en deux domaines sur un diagramme Fe2+/Mg par An/Ab (quantités normatives) : un domaine sans grenat (quand ces rapports sont faibles) et un domaine à grenat (quand ces rapports sont élevés). Une subdivision semblable se retrouve dans le cas d'un groupe de 27 roches du complexe de Morin. Par contre, cette subdivision n'est plus valable pour de petits complexes anorthosite–charnockitiques du sud de la partie canadienne de la province de Grenville, pas plus que pour l'immense massifd'anorthosito–adamellite de Nain (Labrador).Ces diverses relations s'expliquent : (1) par la formation de grenat lors d'un refroidissement sous forte pression, dans le sud de la province de Grenville, la dimension des corps d'anorthosite–charnockite déterminant le taux de refroidissement; et (2) par un refroidissement du massif de Nain sous des pressions plus faibles.