The paleomagnetic pole of a segment of lavas from the upper part of the Coppermine River Group is displaced relative to that previously obtained for the lower part of the group by a 28-degree, counter-clockwise rotation. The inclinations are approximately the same. This segment of lavas is separated from the lower part of the group by a fault zone. Elsewhere where the stratigraphic sequence is continuous, sediments and lavas of the upper part of the group give pole positions, which, although scattered, are in large part close to that of the lower part of the group. Hence, the displaced pole can reasonably be attributed to local rotation along a fault rather than to apparent polar wandering. Recognition of the tectonic rotation of the paleomagnetic pole leads to an interpretation of the faulting in the Coppermine River flows as rift faulting closely following extrusion of the lavas.New Coppermine River pole positions are calculated combining the data previously obtained from the lower part of the Coppermine River Group with that from lavas (4 sites) and sediments (5 sites) from the upper part of the group. The new Coppermine River pole from the lavas is at 02N, 180E and from lavas and sediments combined is at 03N, 182E (dp = 3, dm = 6). The latter is the pole recommended for use. That this is a Coppermine River pole rather than a Mackenzie pole is emphasized with the thought that the various elements of the Mackenzie magmatic events may ultimately resolve into a succession of discrete episodes.

Le pôle paléomagnétique d'une tranche de laves de la partie supérieure du groupe "Coppermine River" est décalé de 28 degrés dans le sens anti-horaire relativement à celui qui avait été obtenu pour la partie inférieure du groupe. Les inclinaisons sont sensiblement les mêmes. Cette tranche de laves est séparée de la partie inférieure du groupe par une zone faillée. Ailleurs, là où la stratigraphie est continue, les sédiments et les laves de la partie supérieure du groupe donnent des positions polaires rapprochées de celles de la partie inférieure. Par conséquent, le décalage du pôle, peut raisonnablement être imputé à une rotation locale le long d'une faille plutôt qu'à une migration apparente du pôle. Si l'on admet une telle rotation tectonique du pôle paléomagnétique, ceci nous amène à interpréter la faille à l'intérieur des laves du groupe "Coppermine River" comme une faille qui c'est produite immédiatement après l'extrusion de ces laves.Le calcul des nouvelles positions du pôle du groupe "Coppermine River" est fait en combinant les données déjà obtenues de la partie inférieure du groupe avec celles des laves (4 sites) et des sédiments (5 sites) de la partie supérieure du groupe. Les nouvelles positions du pôle du groupe "Coppermine River" sont 02N, 180E pour les laves, et 03N, 182E (dp = 3, dm = 6) pour les laves et sédiments combinés. Ce dernier est le pôle recommandé pour usage. Ce pôle est celui du groupe "Coppermine River" plutôt que celui du groupe "Mackenzie" parce que les divers éléments de la séquence magmatique du groupe Mackenzie peuvent finalement se ramener à une succession d'épisodes mineurs. [Traduit par le journal]