Oriented samples of the Martin Formation were collected from 23 sites, both sediments and igneous rocks being represented. Detailed laboratory treatment yields an overall mean direction corresponding to a paleomagnetic pole at 9 °S, 72 °W (dp = 6.3°, dm = 11.5°). Strong evidence for the primary nature of the magnetization involved is provided by a positive fold test. The paleomagnetic pole obtained provides further evidence for a major eastward loop in the polar wandering path for North America during late Aphebian – early Helikian times. The exact age of Martin Formation deposition is the subject of debate, but extreme limits given by various authors are 1930 to 1490 m.y. However, the paleomagnetic results themselves somewhat restrict this range, and are of use in setting up a regional chronology, since they enable stratigraphic correlations between isolated sedimentary basins of the Canadian Shield to be made.

A vingt-trois endroits de la formation de Martin, on a pris des échantillons orientés aussi bien dans les roches sédimentaires qu'ignées. Une étude détaillée en laboratoire donne une direction moyenne du pôle paléomagnétique de 9 °S, 72 °ouest (dp = 6.3°, dm = 11.5°).Il y a une forte présomption que la magnétisation soit primaire, un essai de plissement ayant donné un résultat positif. La détermination de ce pôle paléomagnétique fournit une autre preuve d'une boucle vers l'est au cours de la migration du pôle pour l'Amérique du Nord à la fin de l'Aphébien ou au début de l'Hélikien. L'âge précis des dépôts de la formation de Martin fait l'objet de la discussion bien que les limites extrêmes établies par différents auteurs soient de 1930 à 1490 millions d'années. Les résultats paléomagnétiques obtenus restreignent ces limites et peuvent être utilisés dans l'établissement d'une chronologie régionale puisqu'ils permettent de corrélations stratigraphiques entre des bassins sédimentaires isolés dans le Bouclier Canadien. [Traduit par le journal]