Dans la ceinture parautochtone de la Province de Grenville centrale (réservoir Manicouagan), la datation des structures révèle que l’orogène grenvillien a oblitéré les fabriques antérieures. Ainsi, les structures D1 et D2 indiquent un cisaillement inverse à vergence nord, avec respectivement des linéations SSE et SSO. Les structures D3 indiquent un cisaillement oblique-normal à vergence OSO. Une stratégie innovatrice combinant la géochronologie U–Pb sur zircon par ablation laser (LA-ICP-MS) et par abrasion chimique par dilution isotopique (CA-ID-TIMS) contraint l’âge de ces déformations. Les surcroissances internes et externes des grains de zircon d’un leucosome syn-D2, indiquant deux périodes de croissance, sont interprétées respectivement comme les âges de D1 et D2. Le groupe 1 donne un âge 206Pb/207Pb de 1008 ± 18 Ma (LA-ICP-MS) et un âge concordia de 1002 ± 2 Ma (CA-ID-TIMS). Le groupe 2 donne un âge 206Pb/207Pb de 995 ± 21 Ma (LA-ICP-MS) et un âge concordia de 986 ± 4 Ma (CA-ID-TIMS). Une pegmatite tardi-D2 donne un âge 206Pb/207Pb de 961 ± 22 Ma (LA-ICP-MS). L’âge de D1 coïncide avec celui du groupe 1 du leucosome, soit 1002 Ma. En effet, le zircon ne peut croître avant l’anatexie, or ce groupe possède les caractéristiques d’une croissance en présence de fusion partielle et un rubanement migmatitique définit la S1. L’âge de D2 est contraint à 986-961 Ma par la cristallisation du leucosome syn-D2 coïncidant au groupe 2, et celle de la pegmatite tardi-D2. Ainsi, dans la Ceinture parautochtone centrale près de l’ « Allochthon Boundary Thrust » (ABT), la première déformation étant grenvillienne, aucune évidence d’évènement tectono-métamorphique pré-grenvillien n’est préservée.

You do not currently have access to this article.