Abstract

Les plutons granitiques situés au nord de la propriété Kwyjibo sont d’âge mésoprotérozoïque et appartiennent au complexe granitique de Canatiche dans la province de Grenville au Québec. Les roches qui les constituent sont calco-alcalines fortement potassiques et méta- à peralumineuses. Elles appartiennent aux séries à magnétite, et leurs caractéristiques en éléments traces les rattachent aux granites intraplaques. Elles se sont mises en place dans un contexte subvolcanique et anorogénique, mais ont subi ensuite une déformation ductile très importante. Les indices à magnétite, cuivre et fluorite de la propriété Kwyjibo sont polyphasés et anté-métamorphiques, débutant par la mise en place de brèches hydrauliques à magnétite, suivies d’un cortège à chalcopyrite, pyrite et fluorite en imprégnation et en filons et se terminant par une phase tardive à uraninite, terres rares et hématite le long de structures cassantes. Les plutons forment deux familles: les granites à biotite et à amphibole d’une part, les leucogranites d’autre part. Les granites à biotite et amphiboles sont très riches en fer et représentent une source potentielle de chaleur et de métaux pour la première phase de minéralisation de type fer-oxyde. Les leucogranites présentent un enrichissement primaire en ETR, F et U, portés principalement par des niobotitanates d’Y, U et ETR (éléments du groupe des terres rares). Ils sont méta-mictes et ont subi une altération post-magmatique qui a remobilisé l’uranium et les terres rares. Les leucogranites pourraient ainsi être une source de terres rares et d’uranium pour les minéralisations les plus tardives.

You do not currently have access to this article.