Abstract

La cartographie détaillée, complétée par une étude microtectonique du bassin triasique de Tizi n’Test, situé le long de la Zone de faille du Tizi n’Test dans le Haut Atlas marocain, a permis de préciser la géométrie des structures et le fonctionnement des failles au Trias, au cours de la distension contemporaine du rifting de l’Atlantique central. Celle-ci se matérialise par l’individualisation d’un rift, actuellement inversé et déformé par la collision Afrique–Europe, constitué de demi-grabens et grabens d’échelle kilométrique limités par des failles bordières majeures de direction N.E.–S.W. à E.N.E.–W.S.W., à pendage vers le N.W. ou le N.N.W., à jeu normal synsédimentaire. L'analyse inverse des plans de faille striés montre un état de contrainte hétérogène au Trias. Cependant, dans les sites les plus significatifs, la contrainte maximale σ1 est verticale, et la contrainte minimale σ3 est horizontale et en majorité de direction N.W.–S.E. La composante décrochante est très faible, voire négligeable, ce qui est notable en raison de l’obliquité de la direction du bassin par rapport au Rift atlantique.

You do not currently have access to this article.