Abstract

Un modèle mathématique est appliqué à la vallée d’Aoste (Italie) qui est un exemple de fonctionnement hydrogéologique des aquifères alluviaux d’ombilic en région de montagne. La vallée empruntée par le cours de la Doire Baltée entre 500 et 600 m d’altitude est dominée par des sommets atteignant plus de 3000 m. Les dépôts sédimentaires de type lacustre et fluviatile sont accompagnés de nombreux cônes de déjection qui confèrent au milieu de part leur nature différente des caractéristiques hydrodynamiques très variées. Dans ce contexte particulier, l’alimentation et le drainage de la Doire contrôlent le fonctionnement hydrodynamique des aquifères et influencent également la répartition spatiale des caractéristiques physico-chimiques des eaux souterraines. Le modèle a permis de quantifier et de mettre en évidence les zones et les types d’échanges avec la rivière. La simulation d’abaissement du niveau d’eau de la rivière montre une sensibilité variable de la piézométrie de la nappe avec un impact spatial différent. Enfin l’impact des échanges nappe–rivière est mis en évidence sur l’évolution spatiale de teneurs en sulfates issus d’apports latéraux profonds. La prise en compte des échanges avec les rivières dans un modèle mathématique d’écoulement souterrain permet donc d’améliorer la compréhension du fonctionnement des nappes de vallée et par conséquent leur gestion, en particulier dans le cadre de l’aménagement des cours d’eau en zone de montagne.

You do not currently have access to this article.