Il y a presque deux décennies, j’ai critiqué sévèrement (Canadian Mineralogist, v. 32, p. 228–229) un dictionnaire géologique en émettant mon opinion négative due surtout au manque du genre des noms. En préparant cette critiquelà, j’avais posé la question suivante à mes collègues: Quel est le genre de gabbro? [masculin] … théralite? (une roche semblable) [féminin], oligoclase? [masculin], albite? [féminin], grès? [masculin], grauwacke? [féminin]. Les résultats n’étaient pas encourageants. Plus récemment, j’ai trouvé que ces mêmes collègues étaient profondément divisés sur le genre de l’anorthosite. Voilà, le dictionnaire ici traité m’a informé catégoriquement que l’anorthosite est féminine!

Le...

First Page Preview

First page PDF preview
You do not currently have access to this article.