Abstract

L’abbé René-Just Haüy (1743–1822) indubitably is the father of modern mineralogy. Recognition of the unit cell (la molécule intégrante), the rationality of axial intercepts, the six primary forms (crystal systems), and the publication of his monumental Traité de minéralogie assure him of this status. In spite of being a cleric, Haüy avoided execution during the French revolution and even curried Emperor Napoléon’s favor, writing treatises on physics and on geodesy under his tutelage. In 1816, Haüy sent a collection of 424 small but carefully identified specimens to the Québec Seminary. Astonishingly, after nearly two centuries, only four samples have been lost. The history of this unique collection and of a few ancillary objects is here documented.

Abstract

L’abbé René-Just Haüy (1743–1822) est vraisemblablement le père da la minéralogie moderne. Il a obtenu ce prestige grâce à ses découvertes: la molécule intégrante (maille élémentaire), les paramètres cristallographiques rationnels, les six formes primaires des cristaux, ainsi que la publication de son œuvre magistrale Traité de minéralogie. Malgré son statut religieux, Haüy a évité l’exécution et même obtint l’approbation de l’empereur Napoléon; sous sa tutelle, il écrivit des traités sur la physique et la géodésie. En 1816, Haüy envoya une collection de 424 petits échantillons, tous bien documentés, au Séminaire de Québec. C’est étonnant qu’en presque deux siècles, on n’a perdu que quatre de ces échantillons. Ici, on traite de l’histoire de cette collection exceptionelle ainsi que de quelques objets qui lui sont reliés.

You do not currently have access to this article.