Abstract

Angelaite, ideally Cu2AgPbBiS4, occurs as a hypogene mineral in polymetallic ores at the Ángela groups of veins in the mining district of Los Manantiales, in the province of Chubut, Argentina. The new mineral species is predominantly associated with pyrite, sphalerite, chalcopyrite, hematite, native gold and galena; less common associates are aikinite, wittichenite, miharaite and cervelleite. Angelaite forms subhedral, commonly oriented inclusions in galena; these may attain a size of up to 200 × 50 μm. The mineral is grey in color with a brownish tint, opaque, and lacks internal reflections. It has a metallic luster and a dark grey streak. The VHN10 ranges between 245 and 263 kg/mm3 (mean 253), corresponding to a Mohs hardness of 3½. In plane-polarized light, it is strongly bireflectant and pleochroic from light grey with a brownish tint to light cream with a greenish tint. Angelaite is strongly anisotropic, with rotation tints in shades of pale grey, deep green and deep blue. We provide the measured values of reflectance in air and oil. The average of 23 electron-microprobe analyses is: Cu 16.7(3), Ag 13.4(2), Pb 27.8(6), Bi 26.6(5), S 16.0(2), total 100.5(5) wt.%, equivalent to Cu2.07Ag0.97Pb1.05Bi1.00S3.91. The ideal formula (on the basis of nine atoms) is Cu2AgPbBiS4, which requires Cu 16.31, Ag 13.84, Pb 26.58, Bi 26.81, S 16.45, total 100 wt.%. Angelaite is orthorhombic, with a 12.734(5), b 4.032(1), c 14.633(5) Å, V 751.8(5) Å3, space group Pnma and Z = 4. The calculated density is 6.934 g/cm3. It is a homeotype of galenobismutite, with Cu and Ag replacing one of the Bi positions in a complicated way. The strongest eight lines in the calculated powder-diffraction pattern [d in Å(I)(hkl)] are 3.672(100)(032), 3.660(64)(004), 3.407(60)(120), 3.319(62) (1̅21), 3.317(62)(121), 3.111(69)(041), 3.022(72)(1̅13) and 3.017(72)(113). The mineral is named after the location. Both the mineral and its name were approved by the CNMNC (IMA #2003–064).

Abstract

L’angelaïte, de composition idéale Cu2AgPbBiS4, est un minéral hypogène découvert dans le minerai polymétallique exploité dans le groupe de veines Ángela, dans le camp minier de Los Manantiales, province de Chubut, Argentine. La nouvelle espèce minérale est surtout associée à pyrite, sphalérite, chalcopyrite, hématite, or natif et galène; plus rarement, on la trouve avec l’aikinite, la wittichenite, la miharaïte et la cervelleïte. L’angelaïte se présente en inclusions orientées dans la galène; celles-ci peuvent atteindre jusqu’à 200 × 50 μm. Il s’agit d’un minéral gris avec une teinte brunâtre, opaque, et dépourvu de réflexions internes. Il possède un éclat métallique et une rayure gris foncé. La dureté VHN10 varie entre 245 et 263 kg/mm3 (en moyenne, 253), ce qui correspond à une dureté de Mohs de 3½. En lumière linéairement polarisée, il est fortement biréflectant et pléochroïque de gris pâle avec une teinte brunâtre à crème pâle avec une teinte verdâtre. L’angelaïte est fortement anisotrope, avec teintes de rotation gris pâle, vert foncé et bleu foncé. Nous présentons les valeurs mesurées de la réflectance dans l’air et dans l’huile. Les 23 analyses effectuées avec une microsonde électronique ont donné, en moyenne, Cu 16.7(3), Ag 13.4(2), Pb 27.8(6), Bi 26.6(5), S 16.0(2), pour un total de 100.5(5)% (poids), équivalent à Cu2.07Ag0.97Pb1.05Bi1.00S3.91. La formule idéale, calculée sur une base de neuf atomes, est Cu2AgPbBiS4, ce qui requiert Cu 16.31, Ag 13.84, Pb 26.58, Bi 26.81, S 16.45, total 100%. L’angelaïte est orthorhombique, avec a 12.734(5), b 4.032(1), c 14.633(5) Å, V 751.8(5) Å3, groupe spatial Pnma et Z = 4. La densité calculée est 6.934 g/cm3. Elle est un homéotype de la galénobismutite dans lequel Cu et Ag remplacent un atome de Bi de façon assez compliquée. Les huit raies les plus intenses du spectre de diffraction, méthode des poudres [d en Å(I)(hkl)] sont 3.672(100)(032), 3.660(64)(004), 3.407(60)(120), 3.319(62)(1̅21), 3.317(62)(121), 3.111(69)(041), 3.022(72)(1̅13) et 3.017(72) (113). Le nom du minéral rappelle la localité type. Le minéral et son nom ont reçu l’approbation de la Commission des Nouveaux Minéraux, de Nomenclature et de Classification (IMA #2003–064).

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.