Abstract

Phosphate-rich metalodèvite was found in the Jánská vein, in the Březové Hory deposit, Příbram ore district, Czech Republic. It occurs as coatings and centimeter-scale aggregates associated with metazeunerite in proximity to strongly altered uraninite in a vein of quartz and sphalerite. Powder X-ray-diffraction data for metalodèvite were indexed on the structure model reported for synthetic metakirchheimerite (space group P1), in contrast to the tetragonal cell originally proposed for metalodèvite (space group P42/m). The refined unit-cell parameters are: a 7.193(5), b 9.771(8), c 13.24(1) Å, α 75.54(6), β 84.07(6), γ 81.68(6)° and V 889(1) Å3. The results of electron-microprobe analyses show that metalodèvite from Březové Hory contains up to 40 mol.% of the phosphate component. Such extensive substitution has not been reported previously for metalodèvite and its related phases. The thermogravimetric curve of metalodèvite exhibits several dehydration steps in the range ~20–300°C, which can be assigned to the release of molecular water, with a total weight loss of 14.70 wt.%, corresponding to 8.43 H2O pfu. The empirical formula of the metalodèvite studied is: (Zn0.72Fe0.10Mg0.06Al0.05)∑0.93 (UO2)2.12[(AsO4)1.44(PO4)0.56]∑2.00·8.43H2O (mean result of seven analyses, on the basis of As + P = 2 apfu). The observed content of H2O is close to the ideal reported for the crystal structures of related octahydrates. Stretching and bending vibrations in the Raman and infrared spectra were tentatively assigned to the (UO2)2+, (AsO4)3−, (PO4)3− and H2O units.

Abstract

Nous documentons la présence de métalodèvite phosphatée dans la veine de Jánská du gisement de Březové Hory, district de Příbram, en République Tchèque. Elle se présente sous forme de pellicule et en agrégats centimétriques en association avec la métazeunerite tout près de l’uraninite fortement altérée dans une veine de quartz et de sphalérite. Les données obtenues par diffraction X, méthode des poudres, ont été indexées selon le modèle structural de la métakirchheimerite synthétique (groupe spatial P1) plutôt que la maille tétragonale originellement proposée (groupe spatial P42/m). Les paramètres réticulaires affinés sont: a 7.193(5), b 9.771(8), c 13.24(1) Å, α 75.54(6), β 84.07(6), γ 81.68(6)° et V 889(1) Å3. Les résultats d’analyses effectuées avec une microsonde électronique montrent que la métalodèvite de Březové Hory contient jusqu’à 40% de la composante phosphatée. La possibilité d’un tel taux de substitution dans la métalodèvite et les phases connexes n’avait pas été signalée auparavant. La courbe thermogravimétrique fait preuve de plusieurs étapes de déshydratation dans l’intervalle ~20–300°C; elles seraient attribuables à la libération de molécules d’eau, la perte totale en poids étant de 14.70%, ce qui correspond à 8.43 H2O par formule unitaire. La formule empirique de la métalodèvite ici étudiée est: (Zn0.72Fe0.10Mg0.06Al0.05)∑0.93 (UO2)2.12[(AsO4)1.44 (PO4)0.56]∑2.00·8.43H2O (résultat moyen de sept analyses calculé sur une base de As + P = 2 apfu). La teneur observée en H2O se rapproche de la valeur idéale décrite dans la structure d’octahydrates connexes. Les vibrations d’étirement et d’articulation des spectres de Raman et infrarouges ont été attribuées provisoirement dans le cas des groupes (UO2)2+, (AsO4)3−, (PO4)3− et H2O.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.