Abstract

The Bellmount Complex (28 × 5 km) and the Polish Hills Complex (6 × 3 km), found in a high-grade metamorphic terrane in the western Grenville Province of the Canadian Precambrian Shield, consist mainly of granitic–syenitic rocks with highly variable microstructure and mineral proportions. In a 40-meter section, the mean mineral content is Qtz21Kfs55Pl14Cpx10Ttn<1. The atom ratio Mg/(Mg + Fe2+) in Ca-pyroxene and hornblende is equal to 0.6 to 0.7, Na/(K + Na) in discrete crystals of K-feldspar is equal to 0.06, and Na/(Na + Ca) in plagioclase is 0.93. Complex exsolution-induced microstructures formed during cooling to ca. 400°C. The granite and syenite are interlayered with amphibolite, K-feldspar – biotite (veined) gneiss and other rock components. There are signs of metasomatism on the 1 to 10 meter scale within the two complexes. K-feldspar amphibolite formed from Ca-pyroxene granulite with an addition of K, Rb, Sr, and Ba, and removal of Ca and Na, leaving concentrations of Si, Ti, Al, Fe, Mg, P, Sc, V, Zr, Nb, Cs and Hf unchanged. Also, bodies of Ca-pyroxene skarn and Ca-pyroxene – scapolite skarn, possibly formed from dolomite marble with an addition of all major elements except Mg and Ca, and the addition of several trace elements, including V, Zn, Rb, Y, Ba and rare-earths. Furthermore, a mixture of K-feldspar amphibolite and hornblende granite has possibly formed by an alteration of common amphibolite to K-feldspar amphibolite (with an addition of K and Rb), followed by the local transformation of K-feldspar amphibolite to hornblende granite (with an addition of Si and removal of Fe, Mg, Mn and Ca), leaving concentrations of Al, Na, K, Rb, Sr, Y and Ba unchanged. The introduction of elements at numerous places in the two complexes was possibly facilitated by deep fractures of a northeast-trending rift structure, marked by the presence of several bodies of ca.1.15 Ga nepheline syenite.

Abstract

Le complexe de Bellmount (28 × 5 km) et le complexe de Polish Hills (6 × 3 km), qui se trouvent dans un socle métamorphique de grade élevé dans la partie occidentale de la Province du Grenville Province du Bouclier Canadien, contiennent surtout des roches granitiques–syénitiques dont la microstructure et les proportions des minéraux sont très variables. Dans une section de 40 mètres, la roche contient en moyenne Qtz21Kfs55Pl14Cpx10Ttn<1. Le rapport atomique Mg/(Mg + Fe2+) dans le clinopyroxène calcique et la hornblende est égal à 0.6 ou 0.7, Na/(K + Na) dans les cristaux distincts de feldspath potassique est égal à 0.06, et le rapport Na/(Na + Ca) du plagioclase est 0.93. Des microstructures complexes dues à l’exsolution se sont formées lors du refroidissement jusqu’à environ 400°C. Le granite et la syénite sont intercalés avec amphibolite, gneiss à feldspath potassique – biotite (en veines) et autres composantes de ces roches. Il y a des signes de métasomatose sur une échelle de 1 à 10 mètres dans les deux complexes. L’amphibolite à feldspath potassique s’est formée aux dépens d’une granulite à feldspath potassique par addition de K, Rb, Sr, et Ba, et lessivage de Ca et Na, et les concentrations de Si, Ti, Al, Fe, Mg, P, Sc, V, Zr, Nb, Cs et Hf sont restées inchangées. De plus, des masses de skarn à pyroxène calcique ou à pyroxène calcique + scapolite se seraient formées à partir de marbre dolomitique avec addition de tous les éléments majeurs sauf Mg et Ca, et de plusieurs éléments traces, y inclus V, Zn, Rb, Y, Ba et les terres rares. Enfin, un mélange d’amphibolite à feldspath potassique et de granite à hornblende pourrait bien s’être formé par transformation d’une amphibolite banale à une amphibolite porteuse de feldspath potassique (avec addition de K et Rb), suivie d’une transformation locale de cette amphibolite en granite à hornblende (avec addition de Si et lessivage de Fe, Mg, Mn et Ca), laissant inchangées les concentrations en Al, Na, K, Rb, Sr, Y and Ba. L’introduction des éléments à plusieurs endroits dans les deux complexes aurait été facilité par un réseau de fractures profondes le long d’une zone d’extension orientée vers le nordest, et signalée par la présence de plusieurs massifs de syénite néphélinique datés à environ 1.15 Ga.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.