Abstract

Core from exploration boreholes at the Karee platinum mine of the western Bushveld Complex, in South Africa, became iron-stained and friable upon surface exposure. This alteration mostly occurs in pyroxenites that are immediately above and below the UG2 chromitite layer and adjacent to the Merensky Reef. Chemical analyses of such rocks have Cl concentrations from 0.08 to 0.16 ± 0.02 wt%. Analyses of comparable fresh rocks, Merensky pyroxenite and also iron-rich ultramafic discordant pipes, give values of less than 0.04 wt% Cl. The mineral hibbingite, Fe2Cl(OH)3, has been tentatively identified, on the basis of its petrographic features and qualitative electron-microprobe analysis, as veins 0.1 mm thick that cut, and have sharp contacts with, serpentine that occurs in olivine grains. These textural relationships show that this alteration occurred below ±500°C. There is no evidence for any other whole-rock geochemical changes, except Cl.

Abstract

Des carottes provenant de forages d’exploration à la mine de platine Karee, dans le secteur ouest du complexe de Bushveld, en Afrique du Sud, deviennent décolorées à cause d’un oxyde de fer et friables si elles sont exposées à la surface. Ce type d’altération affecte surtout les pyroxénites immédiatement par dessus et en dessous du niveau UG2 de chromitite et du banc Merensky adjacent. Les analyses chimiques de telles roches indiquent des concentrations de Cl allant de 0.08 à 0.16 ± 0.02% (poids). Les analyses de roches semblables mais saines, de la pyroxénite de Merensky, et de pipes ultramafiques riches en fer indiquent des concentrations de moins de 0.04% Cl. Nous avons identifié la hibbingite, Fe2Cl(OH)3, de façon provisoire en utilisant ses attributs pétrographiques et des données qualitatives obtenues avec une microsonde électronique; elle serait présente dans des veinules 0.1 mm de large qui recoupent, avec contacts francs, la serpentine qui remplace les grains d’olivine. Les relations texturales montrent que cette altération a eu lieu à moins de 500°C. Il n’y a aucun autre signe de changements géochimiques affectant les roches totales.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.