Abstract

A hydrothermal breccia zone 6 km long and 2 km wide, crossed by quartz–tourmaline veins, occurs to the south of the Late Cretaceous Kerkenez granite–monzonite massif in the northern part of the Central Anatolian Crystalline Complex, Yozgat, Turkey. This breccia zone is characterized by numerous veins, a few millimeters to 1 meter in width, and display typical micro-tectonic features of multiple brecciation. Trace amounts of albite, K-feldspar, epidote, muscovite and rutile are associated with quartz and tourmaline. Petrographic features indicate three successive stages of tourmaline generation. The first generation is represented by feruvite, and the second and third generations consist of schorl. These distinct generations of tourmaline show successive enrichment in Al and Na, and depletion in Ti and Ca. The Na/(Na + Ca) values vary in the range 0.41–0.49 in the first generation, and 0.53–0.86 and 0.91–0.99 in the second and third generations. The development of the breccia zone and formation of three successive generations of tourmaline are most probably related to fluid-assisted brecciation and infiltration of low- to medium-pH hydrothermal fluids under subsolidus conditions. Successive enrichment in Na and Al in the younger generations is ascribed to late-stage fractionation in the B-rich granitic source.

Abstract

Nous décrivons une zone de brèche hydrothermale exposée sur une distance de 6 km et une largeur de 2 km et traversée par des veines à quartz–tourmaline au sud du massif granitique–monzonitique de Kerkenez, d’âge crétacé supérieur, situé dans la partie nord du complexe cristallin de l’Anatolie centrale, près de Yozgat, en Turquie. Dans cette zone bréchifiée, les nombreuses veines varient de quelques millimètres à un mètre en largeur, et démontrent les textures microtectoniques typiques de bréchification multiple. Des traces d’albite, de feldspath potassique, d’épidote, de muscovite et de rutile sont présentes. Les attributs pétrographiques indiquent trois stades de formation de la tourmaline. La première génération a donné la feruvite, tandis que la deuxième et la troisième génération ont produit le schorl. Dans l’ensemble, ces trois générations de tourmaline définissent un enrichissement successif en Al et Na, et un appauvrissement en Ti et Ca. Les valeurs de Na/(Na + Ca) varient entre 0.41 et 0.49 dans la première génération, et dans les intervalles 0.53–0.86 et 0.91–0.99 dans les générations suivantes. Le développement de la zone bréchifiée et la formation de trois générations successives de tourmaline résulteraient d’une libération de la phase fluide et de l’infiltration de fluides de pH faible à modéré en dessous du solidus. L’enrichissement progressif en Na et Al dans les générations tardives serait dû au fractionnement tardif d’un magma granitique borifère.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.