Abstract

The crystal structure of a sample of Be-bearing kornerupine, Cmcm, a 16.040(6), b 13.671(3), c 6.704(2) Å, V 1470.1(8) Å3, Z = 4, has been refined to an R index of 3.4% based on 1201 unique observed (| Fo | > 4σF) reflections measured with graphite-monochromated MoKα X-radiation. Prior to collection of the X-ray data, the crystal used was analyzed with an electron microprobe and SIMS to give the unit formula Na0.014 Mg3.452 Fe2+0.169 Fe3+0.234 Al5.933 Be0.200 B0.430 Si3.888 O21 (OH), where B and Fe2+/Fe3+ were derived according to the procedure established in the companion paper. Site-scattering refinement and stereochemical considerations show that Be is restricted to the T(3) site, which has the following site-population: 0.23 Si + 0.14 Al + 0.43 B + 0.20 Be. The presence of Be can be deduced directly from the results of crystal-structure refinement. The Be content derived by site-scattering refinement is in exact accord with the content analyzed by SIMS. Local bond-valence arguments suggest that there is extensive short-range order around the Be atom at the T(3) site, with the locally adjacent T(2) sites being occupied by Si.

Abstract

Nous avons affiné la structure cristalline d’un échantillon de kornérupine contenant du béryllium, Cmcm, a 16.040(6), b 13.671(3), c 6.704(2) Å, V 1470.1(8) Å3, Z = 4, jusqu’à un résidu R de 3.4% en utilisant 1201 réflexions uniques observées (| Fo | > 4σF) mesurées en diffraction X avec rayonnement MoKα et monochromatisation par le graphite. Avant la collection de ces données, nous avons analysé le cristal avec une microsonde électronique et par spectrométrie de masse des ions secondaires (SIMS), ce qui a donné la formule Na0.014 Mg3.452 Fe2+0.169 Fe3+0.234 Al5.933 Be0.200 B0.430 Si3.888 O21 (OH), dans laquelle la teneur en B et Fe2+/Fe3+ sont dérivés selon la procédure établie dans notre travail antérieur. L’affinement de la dispersion associée aux sites et les considérations stéréochimiques montrent que le Be n’occupe que le site T(3), où logent 0.23 Si + 0.14 Al + 0.43 B + 0.20 Be. Nous pouvons déduire la présence de Be directement à partir des résultats de l’affinement de la structure. La teneur en Be dérivée par affinement de la dispersion au site T(3) concorde exactement avec la teneur établie par SIMS. A partir des arguments à propos des valences de liaison locales, une mise en ordre à courte échelle est développée autour de l’atome Be au site T(3), les sites T(2) adjacents étant occupés par Si.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.