Abstract

Pašavaite, Pd3Pb2Te2, is a new palladium-bearing mineral species discovered at the Talnakh deposit, Noril’sk–Talnakh Ni–Cu camp, Taimyr Autonomous District, Russia. It was observed in two polished sections, where it occurs as subhedral grains not exceeding 20 μm in diameter embedded in polarite, and accompanied by unknown Pd–Pb–Bi–Te phases and sperrylite or intergrown with Au–Ag phases. The other associated minerals are: taimyrite, froodite, galena, and the chalcopyrite + pentlandite matrix. Synthetic pašavaite is megascopically grey in color, has a metallic luster and a grey streak. The mineral is brittle, with a weak {001} cleavage. Values of VHN25 (15 indentations on five grains of synthetic Pd3Pb2Te2) range between 173 and 281, for a mean value of 233 kg/mm2, which corresponds to a Mohs hardness of approximately 2. In plane-polarized light, pašavaite is pale pink with brownish tinge, has strong bireflectance, pleochroic from brownish to light pink, distinctly to strongly anisotropic, and exhibits no internal reflections. Reflectance values of synthetic pašavaite in air (Rmax, Rmin) are: 49.9, 42.4 at 470 nm, 51.8, 44.6 at 546 nm, 52.2, 45.7 at 589 nm, and 52.8, 46.9 at 650 nm. The average result of four electron-microprobe analyses of pašavaite is: Pd 31.51, Pb 41.54, Bi 0.19, and Te 25.75, total 98.99 wt.%, corresponding to an empirical formula (based on 7 atoms) Pd2.96(Pb2.01Bi0.01)Te2.02; synthetic pašavaite (average of seven analyses) gave: Pd 32.17, Pb 41.78, and Te 25.93, total 99.88 wt.%, corresponding to Pd2.99Pb2.00Te2.01. The mineral is orthorhombic, space group Pmmn, with a 8.599(1), b 5.9381(6), c 6.3173(8) Å, V 322.6(1) Å3, and Z = 2. The crystal structure was solved and refined from the powder X-ray-diffraction data of synthetic Pd3Pb2Te2. Pašavaite is structurally related to shandite and parkerite. The strongest lines in the X-ray powder-diffraction pattern of synthetic pašavaite [d in Å(I)(hkl)] are: 6.3152(34)(001), 3.1572(33)(002), 3.0495(100)(211), 2.5456(63) (202), 2.4424(34)(220), 2.2786(42)(221), 2.1637(71)(022), 2.1496(30)(400), 1.8906(42)(203), and 1.5248(31)(422). The mineral is named after Jan Pašava, in recognition of his important contributions to the geochemistry of platinum-group elements in anoxic environments and related ore deposits.

Abstract

La pašavaite, Pd3Pb2Te2, est une nouvelle espèce minérale palladifère découverte dans un minerai du gisement de Talnakh, camp minier à Ni–Cu de Noril’sk–Talnakh, district autonome de Taimyr, en Russie. Nous l’avons observée dans deux sections polies, où elle forme des grains sub-idiomorphes ne dépassant pas 20 μm englobés dans la polarite; elle est accompagnée de phases Pd–Pb–Bi–Te et de sperrylite ou bien se trouve en intercroissance avec des phases contenant Au–Ag. Lui sont aussi associées taimyrite, froodite, galène, et la matrice de chalcopyrite + pentlandite. La pašavaite synthétique est mégascopiquement grise, et possède un éclat métallique et une rayure grise. C’est un minéral cassant, avec un faible clivage {001}. Les valeurs de dureté VHN25 (15 indentations sur cinq grains de Pd3Pb2Te2 synthétique) s’étalent entre 173 et 281, pour une moyenne de 233 kg/mm2, ce qui correspond à une dureté de Mohs d’environ 2. En lumière polarisée, la pašavaite est rose pâle avec une teinte brunâtre; elle montre une forte biréflectance, est pléochroïque du rose brunâtre à rose pâle, distinctement ou fortement anisotrope, et semble sans réflections internes. Les valeurs de réflectance de la pašavaite synthétique dans l’air (Rmax, Rmin) sont: 49.9, 42.4 à 470 nm, 51.8, 44.6 à 546 nm, 52.2, 45.7 à 589 nm, et 52.8, 46.9 à 650 nm. La composition chimique, résultat moyen de quatre analyses de la pašavaite avec une microsonde électronique, est: Pd 31.51, Pb 41.54, Bi 0.19, et Te 25.75, pour un total de 98.99% (poids), ce qui correspond à la formule empirique (fondée sur sept atomes) Pd2.96(Pb2.01Bi0.01)Te2.02; la pašavaite synthétique (moyenne de sept analyses) a donné: Pd 32.17, Pb 41.78, et Te 25.93, pour un total de 99.88%, ce qui correspond à Pd2.99Pb2.00Te2.01. Le minéral est orthorhombique, groupe spatial Pmmn, avec a 8.599(1), b 5.9381(6), c 6.3173(8) Å, V 322.6(1) Å3, et Z = 2. Nous avons résolu la structure cristalline et nous l’avons affiné à partir de données en diffraction X sur Pd3Pb2Te2 synthétique en poudre. La pašavaite est structuralement semblable à la shandite et à la parkerite. Les raies les plus intenses du spectre de diffraction X sur poudre de pašavaite synthétique [d en Å(I)(hkl)] sont: 6.3152(34)(001), 3.1572(33)(002), 3.0495(100) (211), 2.5456(63)(202), 2.4424(34)(220), 2.2786(42)(221), 2.1637(71)(022), 2.1496(30)(400), 1.8906(42)(203), et 1.5248(31) (422). Le minéral honore Jan Pašava, en reconnaissance de ses contributions importantes à la géochimie des éléments du groupe du platine en milieux anoxyques et à l’étude des gîtes minéraux associés.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.