Abstract

Whole-rock magmatic compositions of hypabyssal-facies samples from on-craton kimberlites predict diamond prospectivity. Within a database of some 100 kimberlites worldwide, 88% of occurrences are correctly assigned using Ti, Cr, Ni and Y whole-rock concentrations. Prospective occurrences show lower Ti, Y, Ga, Mn, Fe, Sc, Zn, V and Cu, and higher Ni and Cr than non-prospective, otherwise similar rocks. Magnesium, more abundant in prospective occurrences, can also be used to distinguish these two groups, although to a lesser extent. Similar differences, excepting Ti, are observed between diamondiferous (prospective) and non-diamondiferous (non-prospective) lamproites. These distinctions result from differences in both groundmass and suspended-load compositions of these rocks. Differences in oxygen fugacity attending the genesis and evolution of kimberlitic magma most likely contribute to these distinct compositions, although other factors such as diamond presence in source regions and pressure and temperature conditions probably contribute as well.

Abstract

Le potentiel diamantifère des kimberlites cratoniques se prédit par la composition magmatique des échantillons provenant du faciès hypabyssal. Avec une base de données de quelques 100 kimberlites, 88% des indices se catégorisent correctement avec les concentrations de Ti, Cr, Ni et Y de la roche totale. Les indices à potentiel élevé se distinguent par de teneurs faibles en Ti, Y, Ga, Mn, Fe, Sc, Zn, V et Cu, et de teneurs élevées en Ni et Cr, en comparaison avec les indices d’intérêt moindre. La teneur en MgO, plus élevée dans les indices à potentiel élevé, peut servir aussi à séparer ces deux groupes, bien qu’avec un degré de confiance moindre. Des différences similaires, sauf pour le Ti, sont observées avec les lamproïtes en corrélation avec leur potentiel diamantifère. Ces différences en composition résultent à la fois des compositions de la pâte et de la nature des macrocristaux et des nodules des magmas. Des variations de la fugacité d’oxygène dans les régions-sources des magmas contribuent probablement aux différences compositionnelles entre ces groupes de roches, bien que d’autres causes, telles la présence du diamant à la source, la pression et la température, jouent aussi un rôle.

You do not currently have access to this article.