Abstract

Various species of the tourmaline-group are common accessory minerals in the Boqueirão, Capoeira and Quintos Li–Be–Ta–Nb-bearing, LCT-family, rare-element-class granitic pegmatites from the Borborema Pegmatite Province (BPP), northeastern Brazil. Tourmaline from the border and wall zones of the pegmatites is enriched in Mg and Fe, crystallizing as Mg-rich members of the dravite–schorl solid-solution series. Tourmaline from the intermediate zone is richer in Fe and Al+Li, crystallizing as schorl. The Fe–Mg-free and Li–Al-rich elbaite is typical of the transition between the intermediate zone and the quartz core, and of replacement pockets. The bright turquoise blue elbaite known as “Paraíba tourmaline” is produced in the Capoeira 2 and Quintos pegmatites and is distinguished by high Cu contents, up to 1.07 wt.% CuO. In other occurrences of the “Paraíba tourmaline” in the BPP, up to 2.37 wt.% CuO were reported. Differences in the geochemical evolution trend of tourmalines among the pegmatite bodies investigated (vacancy at the X site, Fe, Mg, Zn, Li and F contents), suggest that they reached variable degrees of fractionation. This observation agrees with chemical data on white mica, feldspar, garnet and gahnite, and therefore permits the use of tourmaline composition as an indicator of the degree of evolution of the hosting pegmatite. According to these data,”Paraíba tourmaline”-producing pegmatites share the following characteristics: 1) they are the most evolved pegmatites so far known in the BPP; 2) they are hosted by quartzites or metaconglomerates (iron-poor host rocks); 3) they exhibit comb-textured dravite in the border zone (early saturation in tourmaline) and 4) the elbaitic “Paraíba tourmaline” is found in the most evolved parts of the pegmatites.

Abstract

De diverses espèces de tourmaline sont présentes comme accessoires dans les pegmatites granitiques de Boqueirão, Capoeira et Quintos, enrichies en éléments rares (Li–Be–Ta–Nb) et de type LCT, situées dans la province pegmatitique de Borborema (BPP), nordest du Brésil. Dans les zones de bordure et de paroi des pegmatites, la tourmaline est enrichie en Mg et Fe; les compositions sont des membres magnésiens de la solution solide entre dravite et schorl. Dans la zone intermédaire, la tourmaline est enrichie en Fe et Al + Li, et correspond à la composition de schorl. L’elbaïte dépourvue de Fe–Mg et enrichie en Li–Al est typique de transition entre la zone intermédiaire et le noyau de quartz, et des poches de remplacement. L’elbaïte bleu turquoise connue sous le nom de “tourmaline de Paraíba” se rencontre dans les pegmatites de Capoeira 2 et Quintos, et se distingue par des teneurs élevées en Cu, atteignant jusqu’à 1.07% de CuO (poids). Dans d’autres indices de ce genre d’elbaïte dans la ceinture BPP, on a signalé jusqu’à 2.37% de CuO. Des différences dans les tracés géochimiques évolutifs des tourmalines parmi les massifs de pegmatites étudiés, par exemple dans la proportion de lacunes au site X, et de Fe, Mg, Zn, Li et F, font penser que ces massifs ont atteint des degrés variables de fractionnement. Cette observation concorde avec les données accumulées sur le mica blanc, le feldspath, le grenat et la gahnite, et permet alors d’utiliser la composition de la tourmaline comme indicateur du degré d’évolution de la pegmatite hôte. Selon ces données, les pegmatites contenant la “tourmaline de Paraíba” partageraient les caractéristiques suivantes: 1) elles sont les plus évoluées connues jusqu’à maintenant dans le cortège BPP, 2) elles sont encaissées par des quartzites ou des métaconglomérats (roches à faible teneur en fer), 3) elles montrent une croissance unidirectionnelle de la dravite près de la bordure, indication d’une saturation précoce en tourmaline, et 4) elles contiennent la “tourmaline de Paraíba” seulement dans les parties les plus évoluées des massifs de pegmatite.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.