Abstract

Platinum-group minerals (PGM) have been identified in chromitite from two localities in the Pindos ophiolite complex in Greece, Milia and Korydallos. At Milia, the PGM are predominantly Os, Ir, and Ru, i.e., IPGE-bearing, as is typical of many chromitites in ophiolitic complexes; they consist mainly of IPGE alloys and sulfarsenides rather than laurite. At Korydallos, the assemblage is dominated by Pt- and Pd-bearing PGM characteristic of rarer Pt- and Pd-enriched ophiolites. These PGM include Pt–Pd alloys with the base metals Ni, Cu, and Fe, and traces of Au, PGM arsenides and sulfarsenides, sperrylite and members of hollingworthite – irarsite – platarsite solid-solution series. The base-metal-enriched minerals at Korydallos include a Cu-rich Pd–Pt alloy and a Ni–Fe alloy with 1–2% Pd. The association of Pt- and Pd-bearing PGM with base metals suggests that these PGE were collected by small quantities of immiscible sulfide liquid. The PGM are irregular in shape and are located almost exclusively in the altered silicate matrix interstitial to the chromite grains, on the edges of chromite grains, and in veins of silicate cross-cutting chromite. We suggest that the IPGE-bearing and Pt- and Pd-bearing PGM alloys and sulfarsenides are secondary and were formed by loss of sulfur and gain of arsenic during serpentinization. A further stage of alteration produced oxides and hydroxides of Pd around the PGE-bearing alloys and arsenides.

Abstract

Nous avons identifié les minéraux du groupe du platine (MGP) présents dans la chromitite à deux endroits du complexe ophiolitique de Pindos en Grèce, Milia et Korydallos. A Milia, les MGP contiennent surtout Os, Ir, et Ru, c’est-à-dire les éléments IPGE, tout comme c’est le cas dans les chromitites de plusieurs complexes ophiolitiques; on trouve surtout des alliages et des sulfarséniures des IPGE plutôt que la laurite. A Korydallos, l’assemblage contient surtout des MGP de Pt et Pd, caractéristiques des massifs ophiolitiques plus rares enrichis en Pt et Pd. Parmi les MGP à cet endroit, on trouve des alliages de Pt–Pd avec les métaux de base Ni, Cu, et Fe, et des traces d’Au, des arséniures et des sulfarséniures, la sperrylite et des membres de la solution solide hollingworthite – irarsite – platarsite. Parmi les minéraux riches en métaux de base à Korydallos, on trouve un alliage Pd–Pt riche en Cu et un alliage Ni–Fe avec 1–2% Pd. L’association de MGP de Pt et Pd avec des métaux de base fait penser que les éléments du groupe du platine ont été concentrés par une faible quantité de liquide sulfuré immiscible. Les MGP ont une morphologie irrégulière et sont situés presqu’exclusivement dans les zones altérées de la matrice silicatée interstitielle parmi les grains de chromite, le long de bordures des grains de chromite, et dans des veines de silicates recoupant la chromite. Nous croyons que les minéraux porteurs des IPGE d’une part, et les alliages et les sulfarséniures enrichis en Pt et Pd sont secondaires, formés par perte de soufre et gain d’arsenic au cours de la serpentinisation. Un stade plus avancé d’altération a produit les oxydes et hydroxydes de Pd autour des granules d’alliages et d’arséniures des éléments du groupe du platine.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.