Abstract

Near Buckingham, Quebec, Sr-, K-rich rocks exposed in small, Mesoproterozoic, volcano-plutonic bodies of the Robitaille suite overlie or intrude the Grenville metasedimentary sequence and are cut by Neoproterozoic diabase dykes. They may represent near-surface equivalents of the Mont Laurier – Marmora alkaline plutons. The rocks includes latite and alkali-feldspar trachyte, lamprophyres (kersantite and minette), monzodiorite and alkali-feldspar syenite. Ultrapotassic compositions are common. The complexes, up to 2.7 km long and 1.0 km wide, are partly fringed with aureoles of Sr-rich, dolomitized calcitic marble. In 20 samples from three igneous complexes, Sr (up to 3960 ppm) is present in celestine (very rare), barite (rare), fluorapatite and calcite, but feldspars are the main hosts. K-feldspar without plagioclase occurs in samples with K2O/Na2O > 15 (weight ratio), and K-feldspar + plagioclase in samples with a lower ratio. Individual grains of plagioclase in the groundmass of lamprophyre are unzoned, but distinct ranges of An content are found in grains from restricted areas within a single polished thin section. The amount of Sr increases linearly with An content, from near zero at end-member albite to 1.0–2.6 wt% SrO at An40. In one sample of latite, Sr peaked at An30. Variation of Sr within a single sample is due to both differentiation (mainly by crystallization of sanidine) and equilibrium factors (such as temperature and An content). Clustering of point compositions on An – wt% diagrams for individual samples may reflect periods of volcanicity, separated by quiescent intervals, as differentiation evolved continuously in the parent magma-chamber. Barium is low, but can be correlated with Sr in one kersantite sample. The distribution of Sr between contiguous K-feldspar and plagioclase grains is governed by disequilibrium factors at low An content. For feldspar pairs, Sr preferentially enters more calcic plagioclase (An > ca. 10), but K-feldspar where plagioclase is more sodic (An < ca. 10).

Abstract

Près de Buckingham, Québec, on signale de petits massifs de roches extrusives ou intrusives de la suite de Robitaille, enrichies en K et Sr, d’âge mésoprotérozoïque, recoupant la séquence métasédimentaire du groupe du Grenville et recoupées par des filons de diabase d’âge néoprotérozoïque. Ces massifs pourraient représenter des manifestations peu profondes des plutons alcalins de la ceinture de Mont Laurier – Marmora. Les roches incluent latite et trachyte, lamprophyres (kersantite et minette), monzodiorite et syénite à feldspath alcalin. Les compositions ultrapotassiques sont répandues. Les complexes, atteignant une longueur de 2.7 km de long et 1.0 km de large, sont partiellement entourés par du marbre calcitique dolomitisé et enrichi en Sr. Dans vingt échantillons provenant de trois complexes ignés, le Sr (jusqu’à 3960 ppm) est présent dans la célestine (très rare), barite (rare), fluorapatite et calcite, mais les feldspaths surtout le renferment. Le feldspath potassique sans plagioclase caractérise les échantillons ayant un rapport pondéral K2O/Na2O dépassant 15; les deux feldspaths sont présents dans les échantillons où ce rapport est inférieur à 15. Les grains de plagioclase dans la matrice des lamprophyres ne sont pas zonés, mais on trouve des intervalles distincts de composition (teneur en An) dans des régions distinctes d’une seule lame mince polie. La quantité de Sr augmente de façon linéaire avec la teneur en An, à partir de zéro au pôle albite jusqu’à 1.0–2.6% SrO à An40. Dans un échantillon de latite, le maximum en Sr est atteint à An30. La variation en Sr dans un échantillon quelconque est due à la cristallisation de sanidine, surtout, et aux facteurs régissant les équilibres (température et teneur en An, par exemple). Les regroupements de compositions sur des diagrammes de variation en fonction de An, pour des échantillons individuels, pourraient refléter les périodes de volcanicité, séparées par des intervalles d’inactivité, pendant l’évolution continue de la différenciation dans la chambre magmatique. La teneur en barium est faible, mais elle montre une corrélation avec le Sr dans un échantillon de kersantite. La distribution du Sr entre le feldspath potassique et le plagioclase en grains contigus ne serait pas régie par les relations d’équilibre aux faibles teneurs en An. Pour ces paires de feldspaths, le Sr est incorporé de préférence dans le plagioclase plutôt calcique (An > ca. 10%), mais dans le feldspath potassique où le plagioclase est davantage sodique (An < ca. 10%).

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.