Abstract

An assemblage of phosphate minerals, including beusite, Mn-rich fluorapatite, chlorapatite, hydroxylapatite and traces of alluaudite and mitridatite, usually accompanied by Mn-rich oxides also enriched in Ba, Ca, Mg and Ni, and Bi and Pb, has been recognized in a granitic pegmatite occurring within serpentinites of the Szklary massif in Lower Silesia, Poland. This pegmatite is a representative of the MSREL–REE subclass of the muscovite – rare-element pegmatites. The beusite usually occurs there as a Mn-dominant, (Ca,Fe)-bearing, Mg-enriched phase devoid of the typical lamellar intergrowths with triphylite or sarcopside, evolving toward more and more Mn-enriched varieties, stabilized by the earlier crystallization of tourmaline and fluorapatite. In terms of enrichment in Mn, the beusite from Szklary is on a level with that from the Cross Lake pegmatite in Canada, considered as the example richest in Mn worldwide. Similarly, Mn-rich fluorapatite containing up to 19.3 wt.% MnO, and a Mn-dominant apatite-group mineral containing up to 31.5 wt.% MnO, are two apatite species richest in Mn worldwide, the second close to the ideal Mn3Ca2(PO4)3(Cl,F,OH) composition. The progressive removal of Fe over Mn, a decrease in the activities of F and Fe due to crystallization of abundant Fe-bearing tourmaline and fluorapatite, extraction of Mn from pegmatite-forming, H2O-undersaturated, Cl-enriched melts by an exsolved H2O-, F- and Cl-bearing volatile phase, and metasomatic alteration induced by residual Mn- and Cl-bearing fluids additionally enriched in Mn released during the dissolution of metastable beusite are the main reasons of such a high degree of Mn enrichment in the phosphates from the Szklary pegmatite.

Abstract

On signale le développement d’un assemblage de minéraux phosphatés manganifères, y inclus béusite, fluorapatite, chlorapatite et hydroxylapatite, ainsi que des traces d’alluaudite et de mitridatite, minéraux généralement accompagnés d’oxydes riches en Mn, Ba, Ca, Mg et Ni, avec Bi et Pb, dans une pegmatite granitique recoupant une serpentinite du massif de Szklary, en Basse Silésie, en Pologne. Cette pegmatite est un exemple de la sous-classe MSREL–REE des pegmatites à muscovite enrichies en éléments rares. La béusite y est développée comme phase à dominance de Mn, porteuse de (Ca,Fe) et enrichie en Mg, dépourvue d’intercroissances lamellaires avec triphylite ou sarcopside, qui montre une évolution vers les variétés de plus en plus enrichies en Mn; elle est stabilisée par la cristallisation précoce de la tourmaline et de la fluorapatite. En termes du taux d’enrichissement en Mn, la béusite de Szklary rivalise avec celle de la pegmatite de Cross Lake, au Canada, considerérée la plus riche en Mn au monde. De même, la fluorapatite enrichie en Mn, contenant plus de 19.3% de MnO, et un membre du groupe de l’apatite à dominance de Mn, contenant plus de 31.5% MnO, seraient les exemples du groupe de l’apatite les plus riches en Mn au monde; la chlorapatite se rapproche de la composition idéale Mn3Ca2(PO4)3(Cl,F,OH). La perte progressive du Fe par rapport à Mn, une diminution de l’activité de F et de F due à la cristallisation abondante d’une tourmaline ferrifère et de fluorapatite, l’extraction du Mn du magma évolué d’abord sous-saturé en H2O et enrichi en Cl par exsolution d’une phase aqueuse porteuse de F et Cl, et une altération métasomatique provoquée par la phase fluide résiduelle porteuse de Mn et Cl, enrichie par surcroît en Mn au cours de la dissolution de la béusite métastable, constituent les raisons principales d’un tel niveau d’enrichissement en Mn des phosphates de la pegmatite de Szklary.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.