Abstract

The W–As±Sn mineralization hosted in schist of the La Châtaigneraie district, French Massif Central, is genetically related to the emplacement of leucogranite stocks at 306–307 Ma. Three types are distinguished: (1) potentially economic ferberite-bearing quartz veins, (2) uneconomic auriferous arsenopyrite-bearing veins, and (3) uneconomic cassiterite–sulfide disseminations. A mineralogical study of accessory minerals in the leucogranite and the products of mineralization demonstrates the formation of columbite, rutile and cassiterite at the magmatic stage in leucogranite, and at the hydrothermal stage in all the mineralization types. Columbite in leucogranite has a Ta/(Ta + Nb) value of 0.4 and Mn/(Mn + Fe) value in the range 0.6–0.7, and shows significant traces of Sn, W and Sc. Ferrocolumbite in ferberite-bearing quartz veins has a Ta/(Ta + Nb) value of <0.10 and a Mn/(Fe + Mn) value of <0.35, and shows unusual high Sc and W contents (up to 5.9 wt% Sc2O3 and 18.7% WO3). Rutile in leucogranite is Nb-rich (up to 14% Nb2O5), and that in mineralized assemblages is W-rich (up to 10% WO3). Significant traces of indium are present in columbite and rutile of leucogranite and mineralized assemblages, and in cassiterite of the leucogranite.

Abstract

Les roches minéralisées à W–As±Sn encaissées par les schistes du district de La Châtaigneraie, Massif Central Français, sont liées génétiquement à la mise en place de petites intrusions leucogranitiques à 306–307 Ma. Trois types de minéralisation sont identifiées: (1) des veines à quartz et ferbérite, potentiellement économiques, (2) des veines à arsénopyrite et or, non économiques, et (3) des disséminations à cassitérite et sulfures, non économiques. L’étude des minéraux accessoires du leucogranite et des zones minéralisées démontre la formation de columbite, de rutile et de cassitérite au stade magmatique, dans le leucogranite, et au stade hydrothermal dans les différents types de minéralisation. La columbite dans le leucogranite a une valeur Ta/(Ta + Nb) de 0.4 et une valeur Mn/(Mn + Fe) de 0.6–0.7, et présente des traces significatives en Sn, W et Sc. La ferrocolumbite dans les veines de quartz et de ferbérite a une valeur Ta/(Ta + Nb) <0.10 et une valeur Mn/(Fe + Mn) inférieure à 0.35, et présente des teneurs anormalement élevées en scandium et tungstène [allant jusqu’à 5.9% de Sc2O3 (poids) et 18.7% de WO3]. Le rutile est riche en niobium dans le leucogranite (jusqu’à 14% Nb2O5) et riche en tungstène dans les zones minéralisées (jusqu’à 10% WO3). Des traces significatives d’indium sont repérées dans la columbite et le rutile du leucogranite et des zones minéralisées, et dans la cassitérite du leucogranite.

You do not currently have access to this article.