Abstract

The results of chemical analyses of tourmaline are usually incomplete owing to difficulties in dealing with the light elements, valence states of transition metals, and problems with the heterogeneity of crystals. Where there are undetermined components, assumptions must be made in order to develop a structural formula. The normalization procedures for tourmaline-group minerals have been compared to determine which schemes provide the most accurate formula in cases where there is a lack of information. The normalization on 31 anions, assuming OH values if necessary, produces a more useful formula than schemes that ignore F or B. Iteration of Li may give a first approximation of Li content; Li2O may be added to the calculations until Y + Z + T = 15 apfu. Care should be taken with all assumptions; the common assumption that all iron is ferrous and OH + F = 4 apfu can result in the misidentification of buergerite as “fluor-schorl”. Ultimately, as many data should be collected as possible, including information on the structure, Fe3+/Fe2+ value, and Li and H contents.

Abstract

En général, les résultats d’analyses chimiques de minéraux du groupe de la tourmaline sont incomplets à cause de difficultés liées à la présence d’éléments légers, la valence des métaux de transition, et les problèmes d’hétérogénéité des cristaux. Où il y a des composants dont la teneur n’a pu être établie, il est nécessaire de faire des suppositions afin de développer une formule structurale. Les procédures de normalisation sont comparées afin de déterminer quels schémas fournissent la formule la plus juste où la teneur de certains composants n’est pas disponible. La normalisation sur une base de 31 anions, en supposant des valeurs de OH où il en est nécessaire, produit une formule plus utile que les schémas où l’on ignore la teneur en F ou en B. Un itération de la teneur en Li peut donner une approximation; une quantité de Li2O est ajoutée jusqu’au point où Y + Z + T est égal à 15 apfu. Il est nécessaire de considérer avec circonspection toutes les suppositions; la supposition courante voulant que le fer soit présent seulement sous forme de Fe2+ et que OH + F soit égal à 4 apfu pourrait mener à une identification erronnée de buergerite comme “fluor-schorl”. Il sera nécessaire de prélever autant de données que possible dans chaque cas, par exemple, des données sur la structure, la valeur de Fe3+/Fe2+, et les teneurs en Li et H.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.