Abstract

Whether granitic magmas can detach and digest fragments of wallrock or mingle with other magmas depends in large part on the style of magma emplacement. Many composite plutons grow by relatively small pulses of magma, some of which may reach their solidus before injection of the next pulse. Composite “nested” plutons may grow as new pulses of magma invade and displace their predecessors, or “sheeted” plutons may grow as new magma follows contacts between wallrock and older intrusions. Contrary to a common assumption, the innermost parts of a composite intrusion are not necessarily the last to be emplaced or the most fractionated. Emplacement kinematics of some plutons and lava domes are similar. Lava domes grow in two ways. Endogenous domes inflate as new lava ascends and ponds within a cooler lava crust, and exogenous domes accrete as new lava ascends, breaches the lava crust, and spreads over the exterior. Exogenous growth of sheeted plutons offers less opportunity for magma mingling and mixing, but allows more wallrock assimilation (contamination) than endogenous growth of nested plutons.

Abstract

La possibilité pour un magma granitique de détacher et de digérer des fragments de roche encaissante ou se mélanger avec d’autres magmas dépend largement du style de mise en place du magma. Plusieurs plutons composites croissent par injection de venues relativement peu importantes de magma, certaines d’entre elles atteignant leur solidus avant l’injection de la prochaine venue. Les plutons composites emboîtés peuvent croître par l’injection répétée de volumes de magma qui envahissent et déplacent leurs prédécesseurs; les plutons en feuillets pourraient croître par l’injection de nouveau volumes de magma le long de contacts entre les roches encaissantes et un massif intrusif plus ancien. Contrairement à ce que l’on suppose normalement, les unités les plus internes d’un massif intrusif composite ne sont pas nécessairement les dernières à être mises en place ou les plus fractionnées. Les aspects cinématiques de certains plutons et des dômes de lave se ressemblent. Les dômes de lave croissent de deux façons. Les dômes endogènes se gonflent à mesure que des volumes de lave montent et s’accumulent à l’intérieur d’une croûte de lave plus ancienne, tandis que les dômes exogènes croissent par accrétion lorsque de nouveaux volumes de lave montent, brisent la croûte, et s’épanchent sur la surface externe. La croissance de plutons en feuillets offre moins d’occasion pour le mélange et le cotoiement de deux magmas, mais plus de possibilités pour l’assimilation de morceaux de roche encaissante (contamination) que la croissance endogène de plutons emboîtés.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.