Abstract

The paragenesis and compositional variation of banalsite–stronalsite solid-solution series, Ba1−xSrxNa2Al4Si4O16, from five new occurrences in nepheline syenite and ultramafic alkaline rocks are characterized; we also present new data for banalsite and stronalsite from the Benallt mine, in Wales, UK, Långban, in Sweden, and Khibina, in the Kola Peninsula, Russia. Commonly, members of the banalsite–stronalsite solid-solution series occur at the periphery of nepheline crystals in contact with late analcime or albite, and form zoned aggregates grading from banalsite in the cores to barian stronalsite and stronalsite at the margins. Textural relationships show that banalsite might form at a late-magmatic stage, together with nepheline, whereas stronalsite preferentially forms as a byproduct of the postmagmatic conversion of nepheline to analcime, replacing both nepheline and banalsite. This process is facilitated by the similarity of the crystal structures of nepheline and these Ba1−xSrxNa2Al4Si4O16 tectosilicates, both of which are based on infinite Si–Al ordered frameworks consisting of –UDUD– rings. The complete Ba1−xSrxNa2Al4Si4O16 solid solution and very limited solid solution with lisetite, CaNa2Al4Si4O16, result from the topological similarity of the structures of banalsite and stronalsite, and significant differences with that of lisetite with respect to cation order.

Abstract

La paragenèse et la variation en composition de la solution solide banalsite–stronalsite, Ba1−xSrxNa2Al4Si4O16, provenant de cinq nouveaux indices dans la syénite néphélinique ou des roches ultramafiques alcalines, ont fait l’objet d’une description. Nous présentons aussi de nouvelles données pour la banalsite et la stronalsite de la mine Benallt, au Pays de Galles, Långban, en Suède, et à Khibina, dans la péninsule de Kola, en Russie. En général, les membres de la solution solide entre banalsite et stronalsite décorent la bordure de grains de néphéline en contact avec l’analcime tardive ou l’albite, et se présentent en aggrégats allant de banalsite dans le noyau à stronalsite barifère et stronalsite à la bordure. Les relations texturales montrent que la banalsite pourrait se former à un stade magmatique tardif, avec la néphéline, tandis que la stronalsite cristallise en général comme sous-produit de la conversion postmagmatique de la néphéline à l’analcime, en remplacement à la fois de néphéline et banalsite. Cette conversion est facilitée par la ressemblance structurale de la néphéline et de ces tectosilicates Ba1−xSrxNa2Al4Si4O16, les deux possédant une trame infinie à Si–Al ordonnés faite d’anneaux –UDUD–. Le fait que la série Ba1−xSrxNa2Al4Si4O16 est complète et la solution solide très limitée vers la lisetite, CaNa2Al4Si4O16, résultent de la ressemblance topologique de la banalsite et la stronalsite, et des différences importantes avec la lisetite par rapport au degré d’ordre des cations.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.