Abstract

The crystal structure of jaguéite, ideally Cu2Pd3Se4, monoclinic, a 5.672(5), b 9.909(9), c 6.264(6) Å, β 115.40(2)°, space group P21/c, has been solved by direct methods and refined to an R1 index of 5.52% for 956 unique reflections measured with MoKα X-radiation on a P–4 Bruker diffractometer equipped with a CCD area-detector. The crystal structure of chrisstanleyite, ideally Ag2Pd3Se4, monoclinic a 5.676(2), b 10.342(4), c 6.341(2) Å, β 114.996(4)°, space group P21/c, has been solved by direct methods and refined to an R1 index of 8.3% for 1203 unique reflections measured with MoKα X-radiation. There are two unique Pd sites, one Cu (or Ag) and two Se sites in the unit cell. Atom Pd1 forms isolated square arrangements PdSe4, whereas the adjacent arrangements involving Pd2 are paired via a common edge. The (Cu,Ag) coordination tetrahedra form (100) layers which, together with the Pd2–Cu(Ag)–Pd1–Cu(Ag)–Pd2 system of metal–metal bonds, help to stabilize the open-work structure composed of PdSe4 squares.

Abstract

Nous avons résolu la structure cristalline de la jaguéite, de composition idéale Cu2Pd3Se4, monoclinique, a 5.672(5), b 9.909(9), c 6.264(6) Å, β 115.40(2)°, groupe spatial P21/c, par méthodes directes, et nous l’avons affinée jusqu’à un résidu R1 de 5.52% en utilisant 956 réflexions uniques mesurées avec rayonnement MoKα sur un diffractomètre Bruker P–4 muni d’un détecteur à aire de type CCD. De même, nous avons résolu la structure cristalline de la chrisstanleyite, de composition idéale Ag2Pd3Se4, monoclinique, a 5.676(2), b 10.342(4), c 6.341(2) Å, β 114.996(4)°, groupe spatial P21/c, par méthodes directes, et nous l’avons affinée jusqu’à un résidu R1 de 8.3% en utilisant 1203 réflexions uniques mesurées avec rayonnement MoKα Il y a deux sites Pd uniques, un site Cu (ou Ag) et deux sites Se dans la maille élémentaire. L’atome Pd1 possède un agencement de coordinence carré PdSe4, tandis que l’agencement adjacent de l’atome Pd2 implique une coordinence en paires à arête partagée. Le tétraèdre de coordinence (Cu,Ag) se présente en couches (100) qui, de concert avec le système de liaisons métal–métal Pd2–Cu(Ag)–Pd1–Cu(Ag)–Pd2, aident à stabiliser la trame ouverte composée d’agencements carrés PdSe4.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.