Abstract

The composition of tourmaline in the San Rafael Sn–Cu lode, in southeastern Peru, provides an important record of the early evolution of the hydrothermal system that produced the world’s richest tin deposit. Many forms, colors and compositions of tourmaline, ranging from dravite to schorl, are present in the deposit, but the late tourmaline that accompanied deposition of early cassiterite has an unusual dark green color, and exhibits a strong trend of enrichment in iron. Appearance of this tourmaline in the paragenesis coincided with a marked change in the vein style, reflecting an opening of the vein system, and a dramatic change in the mineralogy of vein and alteration assemblages, evident from the precipitation of other iron-rich minerals (Fe-rich chlorite and cassiterite). This abrupt change in the plumbing of the hydrothermal system was associated with the introduction of dilute, relatively oxidizing, externally derived waters of meteoric origin that mixed with hot magmatic brines carrying high concentrations of dissolved tin and iron. The resulting sudden cooling, dilution, and oxidation of the ore fluids created the conditions required for massive precipitation of cassiterite and formation of a very large, high-grade ore deposit.

Abstract

La composition de la tourmaline dans le système de veines à Sn–Cu de San Rafael, dans le sud-est du Pérou, témoigne de façon directe les stades précoces dans l’évolution du système hydrothermal responsable du gisement d’étain le plus riche du monde. Plusieurs morphologies, couleurs et compositions de tourmaline, variant de dravite à schorl, sont présentes dans ce gisement, mais la tourmaline tardive qui a accompagné la précipitation de la cassitérite précoce possède une couleur verte inhabituelle, et fait preuve d’un fort enrichissement en fer. L’apparition de cette génération de tourmaline dans la paragenèse a coïncidé avec un changement abrupt du type de veine, réflection d’une ouverture du système, et d’un changement dramatique dans la minéralogie des veines et des assemblages d’altération, en particulier la précipitation d’autres minéraux riches en fer comme la chlorite et la cassitérite ferrifères. Ce changement du système de circulation hydrothermale fut associé avec l’introduction d’eau diluée, relativement oxydante et d’origine météorique, dérivée d’une source externe, qui s’est mélangée avec des saumures chaudes issues du magma, porteuses d’étain et de fer. Le refroidissement soudain, la dilution, et l’oxydation de la phase fluide minéralisante ont créé les conditions requises pour une précipitation massive de cassitérite et la formation d’un gisement énorme à teneur élevée.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.