Abstract

We report a new occurrence of the rare mineral wiluite, the B-rich equivalent of vesuvianite, from Ariccia, Alban Hills volcano, Rome, Italy. The specimen studied was found in the collection of the Museum of Mineralogy of the University of Rome (label MMUR22496/482). Wiluite from Ariccia was sampled at the Parco Chigi quarry, within the phreatomagmatic unit emitted by the Albano maar known locally as “Peperino di Marino”. It occurs as dark brown to black euhedral, well-formed prismatic crystals, up to 1.0 cm in length and 0.5 cm across. Optical observations show a weak pleochroism and an imperfect extinction. The mineral is uniaxial (+) with ω 1.722(2) and ε 1.727(2). It is tetragonal P4/nnc, a 15.716(2), c 11.704(2) Å, V 2890.8(7) Å3. The crystal-chemical formula, obtained by combining EMP, SIMS and XREF data and calculated on the basis of 18 Si atoms, is: X(Ca18.72Mg0.15Sr0.02La0.05Ce0.04Nd0.01) Y(1)(Fe3+ 0.36Mg0.26Ti0.27Mn0.11) Y(2)(Al3.67Fe3+ 0.19Mg0.14) Y(3)(Al3.29Fe3+ 1.36Mg3.35) T(1)(B2.18 Al0.02Be0.02H0.471.31) T(2)(B0.68H0.32) ZSi18O68O(11)(F1.21O6.79) [O(10)+O(12)]O2.68. The micro OH-stretching FTIR spectrum consists of a defined triplet of broad bands at 3639, 3573 and 3488 cm−1, respectively, and a very broad, composite absorption at 3300 cm−1. All bands are strongly polarized, with maximum absorption for E // c and minimum absorption for Ec. The integrated molar absorption coefficient for wiluite is εi = 90.000 ± 1500 l mol−1 cm−2. In the 1600–1100 cm−1 region, absorptions due to both [3]B–O and [4]B–O bonds are observed. The Mg and Al K-edge X-ray-absorption spectra are consistent with the presence of two octahedral coordination sites for both atoms, as determined by XREF, with the addition of a third, highly unusual, five-fold pyramidal site for the divalent cation.

Abstract

Nous décrivons un nouvel exemple de la wiluite, espèce rare, l’analogue riche en bore de la vésuvianite, provenant d’Ariccia, volcan des collines albanes, à Rome, en Italie. L’échantillon a été trouvé dans la collection du Musée de Minéralogie de l’Université de Rome (numéro MMUR22496/482). Cet échantillon provient de la carrière de Parco Chigi, de l’unité phréatomagmatique émise par le maar de Albano, appelée localement “Peperino di Marino”. La wiluite y est présente en cristaux prismatiques idiomorphes bruns foncés à noirs, atteignant 1.0 cm de long et 0.5 cm de diamètre. Les observations optiques révèlent un faible pléochroïsme et une extinction imparfaite. Le minéral est uniaxe (+), avec ω 1.722(2) et ε 1.727(2). Il est tétragonal P4/nnc, a 15.716(2), c 11.704(2) Å, V 2890.8(7) Å3. La formule cristallochimique, obtenue à la lumière des données obtenues avec une microsonde électronique, une microsonde ionique et par diffraction X sur monocristal, et recalculées sur une base de 18 atomes de Si, serait: X(Ca18.72Mg0.15Sr0.02La0.05Ce0.04Nd0.01) Y(1)(Fe3+ 0.36Mg0.26Ti0.27Mn0.11) Y(2)(Al3.67Fe3+ 0.19Mg0.14) Y(3)(Al3.29Fe3+ 1.36Mg3.35) T(1)(B2.18 Al0.02Be0.02H0.471.31) T(2)(B0.68H0.32) ZSi18O68O(11)(F1.21O6.79) [O(10)+O(12)]O2.68. La microspectrométrie infrarouge de la zone d’étirement de OH avec transformation de Fourier révèle un trio de bandes floues, à 3639, 3573 et 3488 cm−1, respectivement, et une absorption composite très floue à 3300 cm−1. Toutes ces bandes sont fortement polarisées, avec une absorption maximum pour E // c et une absorption minimum pour Ec. Le coefficient d’absorption molaire intégré de la wiluite εi serait 90.000 ± 1500 l mol−1 cm−2. Des absorptions dues aux liaisons [3]B–O et [4]B–O sont présentes entre 1600 et 1100 cm−1. Les spectres d’absorption des rayons X émis par Mg et Al concordent avec la présence de deux sites à coordinence octaèdrique pour chaque atome, tel qu’indiqué par affinement de la structure, et aussi la présence d’un troisième site très inhabituel à coordinence cinq, pyramidal, pour le cation bivalent.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.