Abstract

The crystal structure of cobaltarthurite, ideally Co2+Fe3+2(AsO4)2(OH)2·4H2O, monoclinic, P21/c, a 10.2635(9), b 9.7028(8), c 5.5711(5) Å, β 94.2070(10)°, from Khder, Bou Azzer district, Morocco, has been refined to R1 = 1.8%, wR2 = 6.4% using1343 unique [Fo > 4σ (Fo)] reflections collected with a Bruker 1K SMART Platform CCD diffractometer and MoKα radiation. This is the best determination of the structure of an arthurite-group mineral yet obtained, and for the first time has allowed the determination of hydrogen positions. The hydrogen bonding scheme proposed in previous studies on arthurite-group minerals is confirmed with one change.

Abstract

La structure cristalline de la cobaltarthurite, dont la composition idéale est Co2+Fe3+2(AsO4)2(OH)2·4H2O, monoclinique, P21/c, a 10.2635(9), b 9.7028(8), c 5.5711(5) Å, β 94.2070(10)°, provenant de Khder, district de Bou Azzer, au Maroc, a été affinée jusqu’à un résidu R1 de 1.8% (wR2 = 6.4%) en utilisant 1343 réflexions uniques [Fo > 4σ (Fo)] prélevées avec un diffractomètre Bruker 1K SMART à platteforme CCD et un rayonnement MoKα. Ces résultats de précision élevée ont permis la meilleure détermination de la structure d’un minéral du groupe de l’arthurite jusqu’à ce point, et pour la première fois, ont mené à la détermination de la position des atomes d’hydrogène. Le schéma des liaisons hydrogène proposé antérieurement se trouve confirmé, avec un seul changement.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.