Abstract

Uraninite grains from two sites of unconformity-type uranium mineralization, the high-grade basement-hosted McArthur River deposit and the sediment-hosted Virgin River prospect in the Paleoproterozoic Athabasca Basin in northern Saskatchewan, Canada, were investigated with a scanning electron microscope and analyzed with an electron microprobe. Electron back-scatter images, chemical compositions and calculated chemical U/Pb ages from the uraninite indicate substitution of radiogenic Pb by Ca, Si, and Fe from later fluid-circulation events after initial formation of the uraninite at ca. 1600 Ma. Conversion of uraninite to coffinite, with SiO2 up to 10 wt%, seems to have occurred at ca. 700 Ma. The intensity and the character of the substitutions depend on both the amount and the composition of the alteration fluids, which may be influenced by the characteristics of the host rocks.

Abstract

Des grains d’uraninite provenant de deux zones de minéralisation en uranium de type discordance, le gisement à teneur élevée de McArthur River, situé dans le socle, et la minéralisation de Virgin River, située dans les grès, dans le bassin Paléoprotérozoïque d’Athabasca, Saskatchewan, Canada, ont été étudiés par microscope électronique à balayage et par microsonde électronique. L’imagerie en électrons rétrodiffusés, la composition chimique, et les ages chimiques U–Pb calculés pour l’uraninite indiquent un remplacement du plomb radiogénique par Ca, Si et Fe, au cours d’événements de circulation de fluide après la minéralisation initiale, survenue à environ 1600 Ma. La conversion de l’uraninite à la coffinite, avec près de 10% poids de SiO2, est survenue vers 700 Ma. L’intensité et le caractère des substitutions dépendent de la quantité et la composition chimique de la phase fluide, qui pourrait avoir été influencée par les caractéristiques des roches encaissantes.

You do not currently have access to this article.