Abstract

Milotaite, chemically PdSbSe, is a new palladium mineral species discovered in a low-temperature selenium-rich assemblage at Předbořice, Czech Republic. It was observed in only one polished section, where it occurs as rare subhedral grains not exceeding 25 μm in size. It is embedded in eucairite and tiemannite, and randomly intergrown with bornite and digenite. The other associated phases are chrisstanleyite, fischesserite, native gold, silver-rich hakite, tyrrellite, clausthalite, chaméanite and uraninite. The gangue is calcite. The synthetic equivalent of PdSbSe is megascopically silvery grey in color, has a metallic luster and a grey streak. It is brittle with an uneven fracture; no cleavage or parting can be observed. Values of VHN100 (12 indentations on three grains of synthetic PdSbSe) range between 420 and 514, mean 465 kg/mm2, which corresponds to a Mohs hardness of approximately 4½. In plane-polarized light, milotaite is white, isotropic and opaque, and lacks internal reflections. Reflectance data of both milotaite and its synthetic equivalent are provided. The average result of five electron-microprobe analyses of milotaite (two grains) is Pd 34.17, Cu 0.78, Ag 0.35, Sb 38.03, Se 26.38, total 99.71 wt.%, corresponding to Pd0.98Cu0.04Ag0.01Sb0.95Se1.02; synthetic PdSbSe (17 analyses on 4 grains) gave Pd 34.46, Sb 38.86, Se 26.60, total 99.91 wt.%, corresponding to Pd0.99Sb0.97Se1.04 (total atoms = 3). The synthetic PdSbSe has a cubic structure with a 6.3181(5) Å, V 252.20 (5) Å3, space group P213, and Z = 4. The calculated density is 8.09 g/cm3. The crystal structure was solved using synthetic PdSbSe. The strongest eight lines in the calculated powder-diffraction pattern derived from the results of the crystal-structure refinement [d in Å(I)(hkl)] are: 2.825(100)(201), 1.905(98)(311), 2.579(81)(211), 3.159(53)(200), 2.233(32)(220), 1.752(27)(320), 1.688(25)(312) and 1.378(18)(412). The mineral is named after Milota Makovicky, University of Copenhagen, for her outstanding investigations of sulfide and sulfarsenide systems with platinum-group elements.

Abstract

La milotaïte, de formule idéale PdSbSe, est une nouvelle espèce minérale à palladium découverte dans un assemblage de basse température riche en sélénium à Předbořice, en République Tchèque. Nous l’avons trouvé dans une seule section polie, où elle se présente en rares grains sub-idiomorphes ne dépassant pas 25 μm de taille. Elle est encastrée dans l’eucairite et la tiémannite, et en intercroissances aléatoires avec bornite et digénite. Lui sont aussi associés chrisstanleyite, fischesserite, or natif, hakite argentifère, tyrrellite, clausthalite, chaméanite et uraninite. La calcite forme la gangue. L’équivalent synthétique de PdSbSe a une couleur gris argenté en grains visibles, possède un éclat métallique et une rayure grise. C’est un minéral cassant, avec une fracture inégale. Nous n’avons pas vu de clivage ou de plan de séparation. Les valeurs de VHN100 (12 indentations faites sur trois grains de PdSbSe synthétique) varient entre 420 et 514, pour une moyenne de 465 kg/mm2, ce qui correspond à une dureté de Mohs d’environ 4½. En lumière polarisée, la milotaïte est blanche, isotrope, opaque, et dépourvue de réflexions internes. Nous fournissons les données sur la réflectance de la milotaïte et de l’équivalent synthétique. Les résultats moyens de cinq analyses à la microsonde électronique (deux grains) sont: 34.17, Cu 0.78, Ag 0.35, Sb 38.03, Se 26.38, pour un total de 99.71% (poids), ce qui correspond à Pd0.98Cu0.04Ag0.01Sb0.95Se1.02; le PdSbSe synthétique (17 analyses sur quatre grains) a donné Pd 34.46, Sb 38.86, Se 26.60, pour un total de 99.91%, ce qui correspond à Pd0.99Sb0.97Se1.04 (nombre total d’atomes = 3). Le PdSbSe synthétique possède une maille cubique, a 6.3181(5) Å, V 252.20 (5) Å3, groupe spatial P213, et Z = 4. La densité calculée est 8.09 g/cm3. Nous avons résolu la structure cristalline en utilisant le PdSbSe synthétique. Les huit raies les plus intenses du spectre de diffraction calculé, dérivé des résultats de l’ébauche de la structure [d en Å(I)(hkl)], sont: 2.825(100)(201), 1.905(98)(311), 2.579(81)(211), 3.159(53)(200), 2.233(32)(220), 1.752(27)(320), 1.688(25)(312) et 1.378(18)(412). Le nom honore Milota Makovicky, Université de Copenhague, en raison de ses études remarquables de systèmes sulfurés et sulfarséniés contenant les éléments du groupe du platine.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.