Abstract

A clast containing sapphirine has been found in the Troie Complex in the Archean Minto Subprovince, in the northeastern part of the Superior Province, in northern Quebec. The area is dominated by synmagmatically deformed felsic plutonic rocks that host volcano-sedimentary slivers and rafts. The Douglas Harbour Domain contains the Faribault–Thury tonalite–trondhjemite complex, intruded by the 2740–2726 Ma enderbitic Troie Complex. Slivers and enclaves of volcano-sedimentary rocks in the Troie Complex are metamorphosed to granulite grade. A breccia in the core of the Troie Complex contains a heterogeneous population of xenoliths in an enderbitic matrix. The clast contains sapphirine as symplectitic rims with plagioclase or K-feldspar (or with both) developed around sillimanite and cordierite. Sapphirine also forms a corona around green hercynite, with K-feldspar rimming the sapphirine. Reaction textures, annealing and polygonization indicate localized equilibration, with mosaic equilibrium preserved on the thin-section scale. Various geothermobarometers yield estimates of high temperatures (755–1260°C) and pressures (7.5–14 kbar). The existence of localized equilibria is difficult to interpret in terms of simple prograde or retrograde metamorphism linked with orogenesis. Either static P–T conditions for a protracted period, or minimal attainment of granulite-facies conditions are required to produce and preserve these mosaic textures.

Abstract

Nous avons découvert un fragment de brèche contenant la sapphirine dans le Complexe de Troie dans la Sous-province archéenne de Minto, au nord-est de la Province du Supérieur, dans le nord du Québec. La géologie régionale comprend des roches plutoniques felsiques comagmatiques contenant des enclaves volcano-sédimentaires. Le Domaine de Douglas Harbour, composé du complexe à tonalite–trondhjémite de Faribault–Thury, se retrouve en intrusion à l’intérieur du complexe enderbitique de Troie, daté à 2740–2726 Ma. Les ceintures et les enclaves des roches volcano-sédimentaires retrouvées dans le Complexe de Troie sont métamorphisées au faciès granulite. Au coeur de ce complexe, une brèche contient une population hétérogène de xénolites dans une matrice enderbitique. Le fragment étudié contient une intercroissance symplectitique de saphirine avec plagioclase ou avec feldspath potassique (ou bien les deux) qui entoure des cristaux de sillimanite et de cordiérite. La saphirine forme également une texture coronitique dont le coeur est composé de spinelle vert foncé, entouré de saphirine, le feldspath potassique formant la dernière couronne. Les réactions observées à partir des différentes textures témoignent d’un équilibre localisé à l’échelle de la lame mince. Différents géothermobaromètres permettent d’estimer des températures (755–1260°C) et pressions élevées (7.5–14 kbar) pour ces assemblages. Ces équilibres localisés sont difficiles à interpréter en tant que métamorphisme prograde ou rétrograde en relation avec la tectonique régionale. La formation et la préservation de ces textures en mosaïques nécessitent le maintien de conditions P–T statiques sur une période prolongée ou des conditions P–T minimales au faciès granulite.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.