Abstract

Vanadium-rich emerald at the Lened occurrence, Northwest Territories, is hosted within a fractured garnet–diopside skarn. The emerald is generally found in quartz–carbonate veins with mm-scale alteration haloes of muscovite and carbonate. The skarn is hosted within the Cambro-Ordovican Rabbitkettle Formation, which overlies black shales of the Devonian Earn Group. Skarn and subsequent quartz–carbonate veins are the result of contact metamorphism related to the emplacement of the adjacent 93 Ma Lened pluton of the Selwyn Plutonic Suite. Fluid-inclusion studies reveal the presence of two distinct fluids, a CO2-bearing fluid related to emerald precipitation and a brine limited to subsequent crystallization of quartz. The CO2-bearing fluid is dominantly a dilute aqueous brine with approximately 4.5 mole % CO2 and minor amounts of CH4, N2, and H2S. The pressure of formation is limited by estimates of the maximum lithostat to less than 320 MPa. The temperatures of formation, in the interval 200–610°C, are constrained by temperatures of fluid-inclusion homogenization and isochore intersections with the 320 MPa maximum lithostatic pressure. Preliminary stable isotope data from Lened are consistent with isotopic data for fluids originating from other nearby plutons of the Selwyn Plutonic suite, indicating that emerald at Lened may be derived from a magmatic source. Geological constraints are consistent with Lened being a Type-I (igneous-activity-related) occurrence of emerald. Oxygen isotope data, fluid compositions, pressures and temperatures of formation similar to those of the Regal Ridge occurrence in the Yukon suggest that emerald in the northern Cordillera is likely igneous-activity-related, although the Regal Ridge and Lened occurrences do display some characteristics of schist-type occurrences as well.

Abstract

L’indice d’émeraude riche en vanadium de Lened, dans les Territoires du Nord-Ouest, se trouve dans un skarn à grenat + diopside fracturé. Les cristaux se présentent généralement dans des veines à quartz + carbonate entourées d’un liseré d’altération à muscovite + carbonate. Le skarn s’est développé aux dépens d’un hôte cambro-ordovicien de la Formation Rabbitkettle, qui recouvre les shales noirs dévoniens du Groupe de Earn. Le skarn et les veines à quartz + carbonate sont le résultat du métamorphisme de contact lié à la mise en place du pluton de Lened (93 Ma), de la suite plutonique de Selwyn. Les inclusions fluides révèlent la présence de deux fluides distincts, un à CO2 lié à la précipitation de l’émeraude, et une saumure piégée par le quartz seulement, considéré tardif. Le fluide à CO2 est en grande partie une solution aqueuse diluée de saumure, avec environ 4.5% (base molaire) de CO2 et des quantités mineures de CH4, N2, et H2S. La pression de formation est délimitée par les estimés de l’épaisseur des roches à moins de 320 MPa. La température de formation, entre 200 et 610°C, environ, est indiquée par la température d’homogénéisation des inclusion fluides et par les intersections des isochores avec la pression lithostatique maximale de 320 MPa. Les données préliminaires sur les isotopes stables à Lened sont conformes aux données isotopiques sur les fluides émanant des plutons avoisinants de la suite de Selwyn. L’émeraude de Lened pourrait donc avoir une dérivation magmatique; d’ailleurs, les contraintes géologiques concordent avec un lien magmatique. Les données sur les isotopes d’oxygène, la composition des fluides, la pression et la température de formation, semblables à celles de l’indice Regal Ridge, au Yukon, font penser que l’émeraude dans les Cordillères du nord auraient une filiation magmatique, quoique les indices de Regal Ridge et Lened possèdent aussi des caractéristiques de gisements mis en place dans des schistes.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.