Abstract

A sample of dark green Fe-rich (~7 wt% FeOtotal) and Mn-bearing olenite from a beryl-bearing granitic pegmatite near Eibenstein, Lower Austria, was chemically and structurally characterized. Electron-microprobe analyses clearly indicate a deficiency in Si. Tetrahedrally coordinated B was not found by chemical analysis (2.98 apfu B by SIMS analysis) or structure refinement. A Mössbauer analysis clearly shows that 90% of the total Fe content occurs as [6]Fe2+ at the Y site (~0.8 apfu[6]Fe2+), and 10% occurs as Fe3+ (~0.1 apfu[4]Fe3+) at the T site. The optimized formula, calculated from chemical and structural data, is X(Na0.52Ca0.010.47) Y(Al1.62Fe0.832+Mn0.422+Li0.05Ti0.034+0.05) Z(Al5.87Mg0.13) T(Si5.73Al0.17Fe3+0.10) O18 (BO3)3 [(OH)3.32 O0.54F0.14]. The structure refinement [a 15.938(1), c 7.136(1) Å, R3m] yielded an R value of ~0.022 for 3818 reflections. The observed <T–O> bond-length is 1.624 Å, in accord with the assigned site-populations: (Si5.73Al0.17Fe0.103+). This is the first example of olenite in which tetrahedrally coordinated Fe3+ has been found. The Li content (0.05 apfu), which was determined by SIMS analysis, is uncommonly low for an Al-rich, Mg-poor tourmaline (~0.1 apfu Mg). The O1 site is occupied by [O0.54(OH)0.32F0.14]. We conclude that the Li content in Al-rich and Mg-poor (natural) tourmaline is very low where the O1 site is occupied mainly by O2−

Abstract

Nous avons caractérisé la composition et la structure d’un échantillon vert foncé d’olénite riche en fer (environ 7% de FeO, fer total) et porteuse de Mn provenant d’une pegmatite granitique à béryl près de Eibenstein, en Basse-Autriche. Les résultats d’analyses faites avec une microsonde électronique démontrent clairement un déficit en Si. L’échantillon ne contient pas de bore à coordinence tétraédrique, selon une analyse SIMS (2.98 apfu B) et un affinement de la structure. Une analyse par spectroscopie de Mössbauer démontre qu’environ 90% de la teneur en fer se trouve sous forme de [6]Fe2+ au site Y (~0.8 apfu[6]Fe2+), et 10% se trouve sous forme de Fe3+ (~0.1 apfu[4]Fe3+) au site T. La formule optimisée, calculée à partir de données chimiques et structurales, serait X(Na0.52Ca0.010.47) Y(Al1.62Fe0.832+Mn0.422+Li0.05Ti0.034+0.05) Z(Al5.87Mg0.13) T(Si5.73Al0.17 Fe0.103+) O18 (BO3)3 [(OH)3.32O0.54F0.14]. L’affinement de la structure [a 15.938(1), c 7.136(1) Å, R3m] mène à un résidu R d’environ 0.022 pour 3818 réflexions. La longueur de liaison moyenne <T–O> observée est 1.624 Å, ce qui concorde avec la population d’atomes au site T, (Si5.73Al0.17Fe0.103+). Il s’agit du premier exemple dans lequel la présence du fer ferrique à coordinence tétraédrique est confirmée. La teneur en Li (0.05 apfu), déterminée par analyse SIMS, est inhabituellement faible pour une tourmaline alumineuse à faible teneur en Mg (~0.1 apfu Mg). Le site O1 contient la combinaison [O0.54(OH)0.32F0.14]. A notre avis, la teneur en Li d’une tourmaline riche en Al et à faible teneur en Mg est apte à être très faible dans les cas où le site O1 contient surtout O2−

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.