Abstract

Euhedral macrocrystals of Pt–Fe alloy from the Kondyor PGE placer, Khabarovskiy Kray, eastern Siberia, Russia, have a relatively constant composition of Pt2.4–2.6Fe, tin and antimony contents up to 0.3 wt.%, and an unusually low content of all PGE except Pt. The millimetric crystals contain inclusions of fluorapatite, titanite, phlogopite, magnetite, ilmenite and iron–copper sulfides. The macrocrystals have a complex gold-rich rim, with four groups of gold alloy: tetra-auricupride (the most abundant gold-bearing phase), Au–Ag (98–54 wt.% Au), Au–Ag–Cu–Pd and Au–Pd–Cu alloys. The inner part of the reaction rim hosts a variety of PGE minerals, such as stannides, antimonides and tellurobismuthides of Pd and Pt. Stannides occur as copper-bearing (taimyrite–tatyanaite series) and copper-free compounds (atokite–rustenburgite series). The main antimony mineral is Sn-bearing mertieite-II. Tellurobismuthides are represented by Te-rich sobolevskite and an intermediate member of the moncheite–insizwaite solid-solution series. The reaction rim also hosts several unknown phases, such as Pd7Bi3, Pd3Bi, Bi2O3·3H2O, and a phosphocarbonate of thorium. The coarse crystals occur in eluvial and alluvial placers within the Kondyor massif, a zoned clinopyroxenite–dunite intrusion of Paleozoic or Mesozoic age. The inclusion assemblage suggests that the macrocrystals of Pt–Fe alloy are associated with late apatite – magnetite – phlogopite clinopyroxenite bodies, and possibly formed in a late–magmatic pegmatitic environment. The Pt–Fe alloy crystals have undergone hydrothermal overprint by NaCl-rich solutions bearing gold –silver – palladium – copper, which produced a wide variety of intermetallic compounds as well as Pd-bearing intermetallic phases. The aqueous solutions also had a minor but characteristic bismuth – tin – antimony – tellurium component.

Abstract

Les macrocristaux idiomorphes d’alliage Pt–Fe, prélevés de placers à éléments du groupe du platine (EGP) de Kondyor, Khabarovskiy Kray, Sibérie orientale, en Russie, font preuve d’une composition relativement constante, Pt2.4–2.6Fe, de teneurs en étain et en antimoine atteignant 0.3% (poids), et d’un niveau anormalement faible des EGP autres que le Pt. Les cristaux millimétriques renferment des inclusions de fluorapatite, titanite, phlogopite, magnétite, ilménite et de sulfures de Fe–Cu. Les macrocristaux sont entourés d’un liseré complexe riche en or, contenant quatre groupes de compositions d’alliages d’or: tétra-auricupride (l’espèce aurifère la plus répandue), Au–Ag (98–54 % Au, poids), Au–Ag–Cu–Pd et Au–Pd–Cu. La partie interne de cette bordure de réaction renferme une variété de minéraux d’EGP, par exemble des stannures, antimoniures et tellurobismuthures de Pd et de Pt. Les stannures se présentent soit combinés avec le cuivre (série taimyrite–tatyanaïte) ou non (série atokite–rustenburgite). Le porteur principal d’antimoine est la mertieïte-II stannifère. Les tellurobismuthures sont représentés par la sobolevskite riche en Te et un membre intermédiaire de la série monchéite–insizwaïte. La bordure de réaction contient en plus des phases méconnues, telles Pd7Bi3, Pd3Bi, Bi2O3·3H2O, et un phosphocarbonate de thorium. Les macrocristaux ont été trouvés dans les placers éluvionnaires et alluvionnaires développés dans le massif de Kondyor, intrusion zonée à clinopyroxénite et dunite, d’âge paléozoïque ou mésozoïque. Selon l’assemblage d’inclusions, les macrocristaux d’alliage Pt–Fe sont associés avec des venues tardives de clinopyroxénite à apatite – magnétite – phlogopite, et se seraient formés dans un milieu tardimagmatique pegmatitique. Ces gros cristaux ont subi les effets d’une recristallisation hydrothermale en présence d’une saumure porteuse d’or, argent, palladium et cuivre, ce qui a produit une grande variété de composés intermétalliques, y inclus des phases intermétalliques porteuses de Pd. Les solutions aqueuses portaient aussi en quantités moindres bismuth, étain, antomoine et tellurium.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.