Abstract

The platinum-group minerals (PGM) and chromite composition of the Zolotaya River gold placer, in the Russian Far East, indicate a genetic relationship to poorly exposed Late Permian dunite – hornblendite – gabbro intrusions of Uralian–Alaskan type. Ninety percent of the PGM grains studied consist of Pt–Fe alloy, typically with a rhodium content in the 1–2 wt.% range. Pt-bearing Os–Ir–Ru alloy occurs in three variants: (1) heterogeneous grains with an exsolution texture, (2) intergrowths of Os–Ir alloy with Pt–Fe alloy, and (3) homogeneous grains. Minerals of the erlichmanite–laurite series are relatively rare. Their composition varies from pure laurite through Os-bearing laurite to erlichmanite. Cooperite occurs in multiphase inclusions (in association with cuprorhodsite and chalcopyrite) in Pt–Fe alloy, and as a secondary rim (occasionally intergrown with platarsite and sperrylite) around Pt–Fe grains. Heterogeneous aggregates of Pt–Fe and Ru–Pt–Ir alloy have inclusions of arsenides of rhodium, iridium and ruthenium (cherepanovite, iridarsenite, ruthenarsenite) and a sulfarsenide-rich rim (irarsite).

Abstract

D’après les minéraux du groupe du platine (MGP) et la composition du spinelle chromifère présents dans les placers aurifères de la rivière Zolotaya, dans la partie extrême orientale de la Russie, il y aurait un lien génétique avec des massifs intrusifs permiens tardifs à piètre affleurement de dunite – hornblendite – gabbro du type Ourale–Alaska. Quatre-vingt dix pour cent des grains de MGP que nous avons étudié sont un alliage Pt–Fe, typiquement avec une teneur en rhodium de 1–2% (poids). Un alliage Os–Ir–Ru platinifère y figure en trois variantes: (1) grains hétérogènes ayant une texture d’exsolution, (2) intercroissances d’un alliage Os–Ir avec l’alliage Pt–Fe, et (3) grains homogènes. Les minéraux de la série erlichmanite–laurite semblent relativement rares. Leur composition varie de laurite pure, passant par laurite osmifère, jusqu’à erlichmanite. La cooperite se présente en inclusions multiphasées (en association avec cuprorhodsite et chalcopyrite) dans l’alliage Pt–Fe, et en liseré secondaire en bordure (ici et là en intercroissance avec platarsite et sperrylite) autour des grains de l’alliage Pt–Fe. Des aggrégats hétérogènes des alliages Pt–Fe et Ru–Pt–Ir contiennent des inclusions d’arséniures de rhodium, iridium et ruthénium (cherepanovite, iridarsenite, ruthenarsenite) et une bordure riche en sulfarséniure (irarsite).

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.