Abstract

We analyzed samples of antigorite, lizardite and fibrous chrysotile, three representative minerals of the serpentine group, to determine their chemical and structural properties, and their FT-Raman spectra. The low-frequency region of the spectrum (1200–200 cm−1), which corresponds to the lattice-vibration modes, was then analyzed, and the observed bands attributed, on the basis of our results. Raman spectroscopy thus proves useful in identifying the three mineral species, despite their strong similarities in structure and chemical composition. The symmetric stretching modes of the Si–Ob–Si linkages vibrate at different frequencies in chrysotile and antigorite, whereas chrysotile and lizardite can easily be identified by analyzing the vibrations of the OH–Mg–OH groups and the bands in the range 550–500 cm−1.

Abstract

Nous avons analysé des échantillons d’antigorite, de lizardite et de chrysotile fibreuse, trois minéraux représentatifs du groupe de la serpentine, afin d’en déterminer les propriétés chimiques et structurales, et leurs spectres de Raman avec transformation de Fourier. La région du spectre à faible fréquence (1200–200 cm−1), qui correspond aux modes de vibration du réseau, a été analysée, et les bandes observées ont été attribuées. Les spectres s’avèrent ainsi utiles dans l’identification des trois espèces, malgré leurs grandes ressemblances structurales et compositionnelles. Les modes d’étirement symétriques des agencements Si–Ob–Si vibrent à des fréquences différentes dans le chrysotile et l’antigorite, tandis que chrysotile et lizardite sont facilement identifiables par analyse des vibrations des groupes OH–Mg–OH et des bandes dans l’intervalle 550–500 cm−1.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.