Abstract

Intrusion of the Serranía de Ronda peridotite massif, in southern Spain, during the Alpine orogeny caused partial melting of the Hercynian migmatites lying below and generation of leucogranitic magma that intruded the peridotite as subvertical dikes. Incorporation of B, Cl and Br from marble and evaporite country-rocks account for a high content of volatiles in the melt, facilitating its intrusion and provoking hydrothermal alteration of adjacent, slightly altered peridotite to serpentinite. In comparison with the mantle composition favored by McDonough & Sun (1995), our peridotite compositions are notably enriched in the elements Br, Cl, As, and B, but impoverished in the incompatible elements P, Al, Ti and Na; compatible major and trace elements have similar abundances in both. The peridotites and serpentinites have similar concentrations of many major and trace elements, but some incompatible elements, including B, Li, Th and the LREE, are more abundant in serpentinites, approaching the content in granites. In a profile of serpentinization adjacent to a granite dike, B concentrations decrease away from the granite, and Br, Cl increase slightly. High oxygen isotope ratios in serpentinite and peridotite, compared to similar rocks elsewhere, indicate an interaction with fluids of igneous derivation. Granites have high values of δ18O, which conform to their origin from melting of metamorphic rocks.

Abstract

La mise en place du massif péridotitique de Serranía de Ronda, dans le sud de l’Espagne, lors de l’orogenèse Alpine, a provoqué une fusion partielle de la croûte hercynienne migmatitique sousjacente et la génération d’un magma leucogranitique qui a recoupé la péridotite sous forme de filons sub-verticaux. L’incorporation de B, Cl et Br provenant du marbre et des évaporites du socle explique la teneur élevée en composants volatils du magma, ce qui en a facilité la mise en place et a causé l’altération hydrothermale en serpentinites des roches péridotitiques encaissantes légèrement altérées. En comparaison avec la composition du manteau favorisée par McDonough et Sun (1995), nos compositions de péridotite sont enrichies en Br, Cl, As, et B de façon importante, mais appauvries en éléments incompatibles P, Al, Ti et Na; par contre, les éléments compatibles majeurs et en traces ont des teneurs semblables. Les péridotites et les serpentinites possèdent des concentrations semblables de plusieurs éléments majeurs et en traces, mais certains éléments incompatibles, y inclus B, Li, Th et les terres rares légères, sont enrichis dans les serpentinites, s’approchant des teneurs dans les granites. Dans un profil de serpentinisation près d’un filon de granite, les concentrations en bore diminuent en s’éloignant du granite, et Br et Cl augmentent légèrement. Les valeurs élevées du rapport δ18O dans la serpentinite et la péridotite, par rapport aux valeurs typiques, indiquent une interaction avec une phase fluide dérivée d’une source ignée. Les granites ont une valeur de δ18O élevée, ce qui concorde avec leur origine par fusion du socle métamorphique.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.