Abstract

Seamanite, Mn32+ [B(OH)4] [PO4] (OH)2 is orthorhombic, a 7.8231(9), b 15.1405(14), c 6.6999(7) Å, V 793.50(14) Å3, space group Pbnm, Z = 4. The structure was refined to an R index of 1.8% on the basis of 1160 observed [|Fo| > 5σF] reflections measured with MoKα X-radiation using a single-crystal diffractometer, and all the H atoms were located in the refinement. The structure consists of face-sharing [Mn3 ϕ12] trimers (ϕ: O, {OH}) of octahedra that link by sharing octahedron edges to form an [Mn3 ϕ10] chain that extends in the c direction. This chain is decorated by (B{OH}4) and (PO4) groups in a staggered configuration on either side of the chain. These chains condense in pairs by sharing octahedron–octahedron and octahedron–tetrahedron vertices to form columns that link together in the a and b directions by sharing vertices to form a heteropolyhedral framework. There are five crystallographically distinct H-atom sites in the structure. Two of the H atoms are displaced off their special positions on a mirror plane, presumably driven by local bond-valence requirements, but the displacement seems to be disordered, as refinement was completely satisfactory in the centrosymmetric space-group Pbnm. One of the anions of the phosphate group is not bonded to any other cations and is an acceptor anion for four hydrogen bonds.

Abstract

La seamanite, Mn32+ [B(OH)4] [PO4] (OH)2, est orthorhombique, a 7.8231(9), b 15.1405(14), c 6.6999(7) Å, V 793.50(14) Å3, groupe spatial Pbnm, Z = 4. Nous avons affiné la structure jusqu’à un résidu R de 1.8% en utilisant 1160 réflexions observées [|Fo| > 5σF] et mesurées sur cristal unique en diffraction X avec rayonnement MoKα au moyen d’un diffractomètre; tous les atomes d’hydrogène ont été localisés dans notre affinement. La structure contient des trimères d’octaèdres à faces partagées, [Mn3 ϕ12] (ϕ: O, {OH}), liés par partage d’arêtes d’octaèdres pour former une chaîne [Mn3 ϕ10] allongée selon la direction c. Cette chaîne est décorée avec des groupes (B{OH}4) et (PO4) en alternance de chaque côté de la chaîne. Ces chaînes sont agencées en paires par partage de vertex octaèdre–octaèdre et octaèdre–tétraèdre pour former des colonnes liées entre elles dans les directions a et b, et ainsi, une trame hétéropolyédrique. Les atomes d’hydrogène occupent cinq sites distincts. Deux de ceux-ci sont déplacés par rapport à leurs positions spéciales sur le plan mirroir, probablement à cause des exigeances locales des valences de liaison, mais ces déplacements semblent désordonnés, parce que l’affinement est complètement satisfaisant dans le groupe spatial centrosymétrique Pbnm. Un des anions du groupe de phosphate n’est lié à aucun autre cation, et serait donc un récepteur de quatre liaisons hydrogène.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.