Abstract

Aminoffite, (Ca2.95Mn0.08Pb0.01)(BeOH)2(Si2.95As0.03)O10, is tetragonal, P42/n, a 9.809(1), c 9.844(2) Å, V 947.3(3) Å3, Z = 12. The structure was refined to an R index of 2.9% based on 1265 observed [| Fo | > 5σF] reflections measured with a four-circle single-crystal diffractometer and MoKα X-radiation. There are two Si sites and one Be site in the structure of aminoffite, each coordinated by four anions in a tetrahedral arrangement. There are two distinct Ca sites, coordinated by six O-atoms, and one and two (OH) groups, respectively, with <Ca–O> distances of 2.467 and 2.436 Å. The single H-atom is part of an (OH) group that is part of the (Beϕ4) (ϕ: unspecified anion) tetrahedron. The (SiO4) groups link to form linear [Si3O10] trimers that are linked by (Beϕ4) groups to form a sheet of tetrahedra parallel to (001). These sheets stack in the [001] direction and are linked together by interstitial Ca atoms and by hydrogen bonding. Details of the sheet topologies in Be minerals with two-dimensional structural units are examined; (Beϕ4) tetrahedra show a marked preference for trivalent vertices in two-dimensional nets. Bond-valence considerations show that such (Beϕ4) tetrahedra must have a monovalent anion [usually (OH)] at one vertex, and hence most such structures have acid {BeO3(OH)} groups.

Abstract

L’aminoffite, (Ca2.95Mn0.08Pb0.01)(BeOH)2(Si2.95As0.03)O10, est tétragonale, P42/n, a 9.809(1), c 9.844(2) Å, V 947.3(3) Å3, Z = 12. Nous en avons affiné la structure jusqu’à un résidu R de 2.9% en utilisant 1265 réflexions observées [| Fo | > 5σF] mesurées avec un diffractomètre à quatre cercles et un rayonnement MoKα. Il y a deux sites Si et un site Be dans la structure, chacun coordonné par quatre anions en agencement tétraédrique. Il y a deux sites Ca distincts, coordonnés par six atomes d’oxygène, et un et deux groupes (OH), respectivement, avec des distances <Ca–O> de 2.467 et 2.436 Å. L’atome d’hydrogène, en une position cristallographiquement unique, fait partie du groupe (OH) des tétraèdres (Beϕ4) (ϕ: anion non spécifié). Les groupes (SiO4) sont liés entre eux pour former des trimères linéaires [Si3O10] rattachés par des groupes (Beϕ4) pour former un feuillet de tétraèdres parallèle à (001). Ces feuillets sont empilés le long de [001] et sont liés l’un à l’autre par des atomes de Ca interstitiels et par des liaisons hydrogène. Nous passons sous revue les détails topologiques des feuillets des minéraux de béryllium contenant des unites structurales à deux dimensions. Les tétraèdres (Beϕ4) montrent une préférence marquée pour des cations trivalents aux nodes d’un réseau bidimensionnel. Une considération des valences de liaison montre que de tels tétraèdres (Beϕ4) doivent avoir un anion monovalent, (OH) en général, à un vertex, et donc la plupart de telles structures contiennent des groupes acides {BeO3(OH)}.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.